Louer un appartement ou une maison : Conseils utiles pour les bailleurs privés – vérification de la solvabilité, décompte des charges, remise de l’appartement & Co !

Louer un appartement ou une maison – Louer un logement est lucratif. Tu construis un patrimoine tout en générant des revenus supplémentaires – qui ne le souhaiterait pas ? Pour que tu puisses louer ton bien immobilier rapidement, efficacement et sans stress, tu trouveras ici nos 6 meilleurs conseils pour les bailleurs privés, de la recherche d’un bien immobilier à la remise de l’appartement en passant par le contrat de location – liste de contrôle incluse !

Conseils pour les propriétaires : Ce que tu dois savoir à l’avance !

Comment éviter les logements vides, les retards de loyer et les impayés ? Que doit contenir un contrat de location et quelles charges peux-tu répercuter sur le locataire ? Tu trouveras toutes ces informations et bien plus encore dans notre guide !

FIV Feature X CM Models

Trouver le bon bien immobilier : Emplacement, emplacement, emplacement

Si tu prévois donc de louer un bien immobilier, l’emplacement de ton bien est déterminant. Surtout pour les biens de rendement, tu devrais chercher des emplacements B et C très bien situés. En d’autres termes : Investis surtout dans des biens immobiliers situés dans des grandes villes populaires dotées d’une bonne infrastructure et d’un développement positif. Les biens immobiliers situés dans les périphéries, un peu en dehors de l’agitation des grandes villes, conviennent également très bien comme biens de rendement. Les logements y sont souvent un peu moins chers qu’en ville et le lieu de travail est rapidement accessible par l’autoroute. Tu peux donc t’attendre à une forte demande.

Conseil : Veille à ce que ton bien immobilier soit bien situé afin d’éviter les logements vides

Trouver des locataires solvables : Vérification de la solvabilité & attestation de revenus

Pour éviter les problèmes et le stress à l’avenir, tu dois également vérifier tous les locataires potentiels. Si tu choisis tes locataires uniquement sur la base de ton intuition et de ta sympathie, le réveil risque d’être brutal : des retards de paiement de loyer, voire, dans le pire des cas, des loyers impayés ! C’est pourquoi il est si important de vérifier la solvabilité des locataires potentiels. Il convient également de demander au préalable des justificatifs de revenus ou des renseignements sur la Schufa.

Tu devrais donc te faire remettre ces documents au préalable par les locataires potentiels :

  • Renseignements personnels Schufa
  • Vérification de la solvabilité
  • Avis de revenus

Calculer les charges avant de rédiger le contrat de location

La visite a été un succès et le bon locataire a été trouvé ? Super ! Il ne reste plus qu’à rédiger et à signer le contrat de location. L’erreur typique des débutants est de sous-estimer les charges. Notre conseil : avant même de rédiger le contrat de location, pense à ton futur décompte de charges. Ce que sont les charges et ce qu’elles ne sont pas est défini dans le décret sur les frais d’exploitation (§ 2 BetrKV). Ainsi, les frais suivants, entre autres, peuvent être répercutés sur le locataire :

  • Impôt foncier
  • Taxe sur les eaux usées
  • Ascenseur
  • Collecte des déchets
  • Ramoneur
  • Frais d’éclairage

Tu envisages d’effectuer quelques réparations dans ta maison à la fin de l’année ? Cela fait également partie des charges récupérables :

Rédiger un contrat de location : Accords individuels

En théorie, les contrats oraux sont également valables. Toutefois, il ne faut jamais renoncer à un contrat de location écrit. Tu trouveras de nombreux modèles sur Internet. Note toutefois qu’il ne s’agit que de contrats standard. Les détails individuels doivent être ajoutés séparément. Tu dois également veiller à ce que les formulations soient autorisées. Dans le cas contraire, le contrat pourrait être considéré plus tard comme inadmissible et inefficace. Par mesure de sécurité, fais donc vérifier le contrat de location par un expert, par exemple un juriste.

Les points suivants devraient absolument figurer dans le contrat de location (selon les besoins) :

  • Décompte des charges
  • Élevage d’animaux
  • Sous-location
  • Limitation dans le temps du contrat
  • Obligations de nettoyage
  • Prise en charge des frais de petites réparations

Remise de l’appartement : procès-verbal de remise

Le contrat de location est signé et la remise de l’appartement peut avoir lieu ? Pour éviter tout malentendu, il convient de rédiger un procès-verbal de remise. Le nombre de clés de la maison ou de l’appartement y est noté, de même que les relevés de compteur, l’état de l’immeuble, etc. Le règlement intérieur et la garantie de loyer peuvent également être abordés lors de la remise de l’appartement.

Réduire la charge fiscale : abattement fiscal & facteurs de réduction d’impôt

Les revenus locatifs sont également imposables, à moins qu’ils ne soient inférieurs à l’abattement fiscal annuel. Le loyer net sert de base à cet effet. Alors que les charges ne sont pas prises en compte, les facteurs suivants peuvent tout à fait avoir un effet de réduction de la charge fiscale :

  • Charge d’intérêt du prêt immobilier
  • Assurance loyer impayé
  • Réparations
  • Frais de publicité

Conclusion : comment louer ton bien immobilier avec brio ! – Liste de contrôle

Grâce à nos conseils, tu es donc parfaitement préparé à la location de ton bien immobilier. Voici encore un bref résumé :

  1. Trouver le bon bien immobilier : Investir dans des biens immobiliers situés dans les quartiers B et C pour éviter les logements vacants
  2. Trouver des locataires solvables : Vérifie la solvabilité des locataires potentiels, par exemple à l’aide de renseignements personnels et d’attestations de revenus.
  3. Prévoir les charges avant de rédiger le contrat de location : Pensez aux futurs frais d’exploitation et fixez-les dans le contrat de location.
  4. Rédiger un contrat de location : Consigner les accords individuels et les faire vérifier par un juriste
  5. Remise de l’appartement : établir un procès-verbal de remise pour éviter les malentendus
  6. Réduire la charge fiscale : déduire les réparations, les frais de publicité, etc. de l’impôt