Entretien avec Michael Fassl : Entre affaires et engagement – Coach de vie, entrepreneur, gestionnaire de talents

Michael Fassl – Michael Fassl, diplômé en communication et propriétaire d’une agence de mannequins, a réussi ! Depuis l’année dernière, il est l’heureux propriétaire et fondateur de mf-mgmt, une agence de mannequins spécialisée dans la gestion des talents. Nous avons rencontré l’ambitieux fondateur et lui avons posé des questions sur son entreprise, ses loisirs et ses expériences dans le monde des affaires. Et qui l’aurait cru ? Dans son quotidien stressant, Michael trouve encore le temps de travailler pour ce qui lui tient à cœur, la protection des espèces. Vous pouvez découvrir tout cela et bien plus encore dans l’interview.

Marketing, Coach, Protagoniste, Manager, Fondateur

FIV. Bonjour cher Michael, merci de prendre le temps de répondre à quelques questions sur vous et votre agence. Peut-être pourriez-vous commencer par parler un peu de vous à nos lecteurs. Quel a été votre parcours jusqu’à présent et vos succès professionnels ? Qu’avez-vous étudié et pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?

FIV Feature X CM Models

Michael : J’ai étudié le commerce de la communication avec une spécialisation en marketing et communication et j’ai suivi une formation de coach d’entreprise et de vie. J’ai pu acquérir très tôt une expérience de direction dans les domaines du marketing, des ventes et des RH et j’ai travaillé dans diverses industries de biens de consommation, ce dont je suis encore reconnaissant aujourd’hui. En outre, j’ai travaillé pour diverses productions et diffuseurs de télévision. Du casting des protagonistes à celui des présentateurs, il y avait beaucoup à faire. Au cours de ma carrière dans la publicité, j’ai créé une petite start-up en ligne, qui a bien fonctionné mais n’a malheureusement pas rapporté d’argent – mon premier échec, en quelque sorte. rires J’ai pu acquérir une expérience supplémentaire dans le domaine de la gestion des personnes et des modèles et j’ai travaillé comme coach indépendant, tandis qu’en 2013, j’ai fondé l’une des premières agences de gestion des talents avec des partenaires, qui couvrait également la composante numérique dans le placement de la publicité et des talents. En 2020, nous nous sommes séparés. Avec mf-mgmt, j’ai fondé une nouvelle agence, qui est spécialisée dans la gestion des talents, mais qui a une toute nouvelle orientation et un contenu différent.

 

Gestion des modèles : fondement, conseils, expériences

FIV : Comment vous est venue l’idée de créer votre propre entreprise ? Y a-t-il eu un moment précis ou pensez-vous depuis longtemps à créer votre propre entreprise ?

Michael : J’ai commencé à travailler sur le côté très tôt et j’ai essayé différentes choses par moi-même. Mais la décision est généralement toujours fondée sur mes convictions. Si je suis convaincu de quelque chose, alors je dois le mettre en œuvre et l’essayer. Le contenu de l’agence est la somme de mes expériences et aventures accumulées. Tant les aspects positifs que négatifs.

FIV : Vous avez déjà une certaine expérience et vous avez certainement eu des hauts et des bas. Que recommanderiez-vous aux nouveaux venus dans le secteur ? Avez-vous des conseils à nous donner ?

Michael : Il est important de rester fidèle à soi-même et de ne pas se vendre. Plus vous réussissez, plus les tâches et les problèmes deviennent importants et plus il est difficile de façonner la structure interne pour qu’elle convienne à tous. Mais le conseil le plus important est probablement que vous devriez toujours essayer d’examiner les valeurs de ceux avec qui vous travaillez. Idéalement à l’avance.

FIV : Quelle a été votre plus grande réussite jusqu’à présent ? Quel est votre meilleur souvenir et de quoi êtes-vous particulièrement fier ?

Michael : Oha … Au fil des ans, il y a certainement eu beaucoup de choses différentes qui ont été couronnées de succès, mais aussi beaucoup de choses qui n’ont pas été couronnées de succès, bien sûr. Mais ma réponse est probablement différente de celle que vous attendez : Pendant un certain temps, j’ai coaché gratuitement des gens qui avaient des problèmes différents et plus profonds. C’était très émouvant, honnête et reconnaissant (des deux côtés). J’en suis fier.

 

 

Succès ou chance ?

FIV : Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : la réussite professionnelle ou le bonheur ? Quelle est votre opinion à ce sujet ?

Michael : Mon travail me rend heureux, donc je n’ai pas vraiment à me poser cette question. Mais puisque vous le demandez : le bonheur ! Parce que je sais que je vis plus sainement quand je suis heureux. Réussir professionnellement sans être heureux signifie avoir « mal au ventre » et, au pire, entraîner des conséquences sur la santé. En particulier pendant ma période de coaching actif, j’ai malheureusement trop souvent observé les conséquences chez les autres et cela n’en vaut pas la peine. C’est encore pire si l’on y ajoute les névroses d’ego et de profil… Les deux vont souvent de pair avec le besoin de vouloir se présenter comme une réussite professionnelle aux yeux du monde extérieur et d’être reconnu (en bref, de « se montrer »). Tout, du manque de compétences sociales aux maladies (physiques ou psychologiques), peut être observé ici comme une conséquence. À mon avis, personne ne peut vraiment vouloir cela et pourtant cela arrive fréquemment.

 

Vie privée, loisirs et conservation

FIV : Avez-vous un modèle professionnel ? Y a-t-il une personne en particulier que vous admirez sur le plan professionnel ?

Michael : Je trouve certaines personnalités passionnantes et je les respecte, mais je ne parlerais pas de modèles maintenant. L’une de ces personnalités est, par exemple, le journaliste Dirk Steffens. Il ne cesse de faire campagne pour la protection des espèces, d’éduquer les gens et d’œuvrer pour que cette question absolument essentielle soit inscrite dans la Loi fondamentale. En effet, il a reconnu qu’autrement, nous aurons probablement de graves problèmes alimentaires à l’avenir en raison de notre densité de population. Pour nous comme pour les générations futures, aborder honnêtement cette question devrait être l’une des tâches les plus importantes.

FIV : Votre vie quotidienne peut certainement être stressante et assez chargée. Avez-vous encore du temps pour votre vie privée ? Et les loisirs ?

Michael : Je travaille déjà beaucoup, mais je fais aussi en sorte de prendre du temps pour moi. Certes, je passe plus de temps avec mon travail, mais ce n’est pas grave. À cause de la pandémie, j’ai découvert le kayak sur l’Alster l’année dernière. Un de mes meilleurs amis m’a fait commander un kayak gonflable sur Amazon. Plus vite dit que fait, nous nous sommes beaucoup amusés ! Je le ferai à nouveau cette année. En dehors de cela, je m’occupe – surprise, surprise – de la conservation des espèces.

FIV : Nous aimerions en savoir un peu plus sur vous en tant que personne. Parlez-nous de votre routine quotidienne. Avez-vous des rituels particuliers ? Comment vous détendre après une journée stressante ?

Michael : Je me détends de manière anticyclique. Cela signifie que je vais courir tôt le matin, que je fais du sport et que je prends suffisamment de temps pour un petit-déjeuner sain, végétalien et vitaminé. Personnellement, je ne peux vraiment pas commencer la journée de manière plus détendue que ça. J’ai la paix et l’air frais le matin. Le corps et l’esprit reçoivent ce dont ils ont besoin et j’ai donc assez d’énergie jusqu’à tard dans la soirée, parfois même dans la nuit.

FIV : Merci d’avoir pris le temps de répondre à quelques questions. FIV Magazine et je vous souhaite le meilleur pour l’avenir et restez en bonne santé 🙂