La blogueuse de mode Dominique de Goldschnee

Dominique a lancé son blog www.goldschnee.com lors d’une année créative après l’école. Elle a partagé ses impressions sur la mode ainsi que des idées de tenues qu’elle a elle-même créées. J’ai parlé à cette créatrice passionnée de la genèse de son blog et de la scène de la mode berlinoise.

FIV Feature X CM Models

Goldschnee – La genèse de son blog de mode

FIV : Dominique, parle-nous un peu de toi. Comment et quand avez-vous décidé de créer votre propre blog ?

Dominique : Je venais de terminer mon baccalauréat et j’ai décidé de faire une pause d’un an avant de décider ce que je voulais faire dans l’avenir. Cette année, je voulais vraiment faire quelque chose de créatif, mais je voulais aussi le partager avec d’autres. J’avais déjà suivi quelques blogs auparavant, alors j’ai pensé que c’était la solution idéale. J’ai également toujours été intéressé par la mode et la photographie.

FIV : Comment est né le nom ? Qui a eu l’idée et pourquoi ?

Dominique : C’est moi qui ai eu l’idée, mais j’y ai réfléchi pendant un certain temps. Malheureusement, il n’y a pas d’histoire de rêve à ce sujet, c’est plutôt un nom spontané qui m’est venu.

FIV : Vous faites partie de la scène des blogueurs berlinois, à quoi ressemble-t-elle ? Y a-t-il beaucoup de concurrence ?

Dominique : Grâce au blog, j’ai pu rencontrer des personnes très sympathiques et honnêtes, pour lesquelles je suis vraiment reconnaissante et je suis toujours heureuse de les rencontrer lors des événements organisés par les blogueurs. Malheureusement, la scène des blogueurs a également une mauvaise réputation.

Dominique, blogueuse de mode, parle du charme de Berlin

FIV : Selon vous, qu’est-ce qui fait la spécificité de Berlin en matière de mode ? Comment est le style de Berlin ?

Dominique : Je mettrais définitivement le décontracté en premier. Je pense que les Berlinois parviennent toujours à trouver l’équilibre parfait entre confort et élégance. Des baskets avec des robes élégantes ou un sac en jute avec un costume, vous pouvez tout trouver ici.

FIV : Selon vous, la semaine de la mode de Berlin est-elle comparable aux semaines de la mode de Milan, Paris ou New York ? Quelles sont les différences ?

Dominique : Malheureusement, la Fashionweek de Berlin est parfois bien trop axée sur les apparences. J’aimerais que l’on se concentre davantage sur les défilés de mode et les œuvres des créateurs plutôt que sur les célébrités qui vont à telle ou telle fête. À New York, tout est beaucoup plus rapide et les défilés sont suivis par des personnes de renommée internationale dans le secteur de la mode, ce qui fait parfois défaut à Berlin. Malheureusement, je ne suis pas encore allée à Paris ou à Milan.

FIV : Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement à Berlin en tant que métropole de la mode ?

Dominique : Tu peux porter n’importe quoi ici et ça s’appelle la « mode ».

FIV : Selon vous, Berlin peut-elle suivre le rythme des villes de la mode comme New York ou Londres ?

Dominique : Je pense que nous sommes sur la bonne voie.

Dominique : Avec mon blog, je veux inspirer !

FIV : Quelle est l’importance de maintenir des canaux de médias sociaux de nos jours ? Combien de temps y consacrez-vous et partagez-vous des informations tirées de votre vie privée ?

Dominique : Pour les blogueurs ou les entreprises, il est incroyablement important d’exploiter les réseaux sociaux, car cela suffit à générer de nombreux visiteurs/lecteurs et vous êtes en contact direct avec eux. En tant que blogueur, vous pouvez partager rapidement vos événements et faire des mises à jour constantes, ce qui est également intéressant pour les lecteurs.

FIV : A quoi ressemble exactement votre travail de blogueur berlinois ? Que faites-vous ?

Dominique : Depuis le début, mon blog traite de ma vision de la mode. J’essaie de donner aux femmes un peu d’inspiration sur ce qu’elles pourraient porter ou ce qu’elles peuvent faire avec leur garde-robe. C’est pourquoi je poste principalement des tenues. Pour les photographier, il faut généralement préparer une tenue, trouver un lieu, une heure et un photographe. En outre, un texte doit être rédigé et les photos doivent être éditées. Tous les réseaux sociaux doivent être constamment mis à jour et les courriels et factures doivent également être rédigés. Tout cela prend beaucoup de temps, mais c’est très amusant, car la photographie et la mode sont mes passions.

FIV : Et combien de temps investissez-vous dans votre blog chaque jour ?

Dominique : Cela varie beaucoup. Il m’arrive de m’asseoir devant l’ordinateur pendant 2 à 5 heures pour créer un billet seul, et certains jours, je ne fais presque rien parce que j’étudie aussi en parallèle et que je dois donc répartir mon travail. Si vous voulez aussi voir votre famille et vos amis ou faire du sport, cela peut être stressant.

FIV : En si peu de temps – si bien connu. Comment avez-vous réussi à le faire ? Comment vous êtes-vous distingué des autres blogueurs ?

Dominique : La chose la plus importante est de rester fidèle à soi-même et de ne pas tout faire uniquement pour gagner de l’argent avec le blog. Je trouve dommage que tant de blogs soient désormais considérés comme des entreprises et non comme une source créative d’inspiration. En fait, les blogs sont devenus si populaires grâce à la personnalité qu’ils révèlent, mais c’est ce qui doit primer dans la gestion d’un blog. Il est également inutile de faire ce que tout le monde fait, car le créneau est déjà occupé.

FIV : Quels conseils donneriez-vous aux blogueurs en herbe pour leur début de carrière ?

Dominique : Il faut essayer d’être cohérent dès le début et proposer quelque chose d’unique. Comme nous l’avons déjà mentionné, le créneau est épuisé et il faut donc trouver de nouveaux moyens de se démarquer maintenant.

FIV : Merci beaucoup pour cette interview, cher Dominique.