Mannequin Corinna Ingenleuf – La beauté intérieure en couverture de Elle et Marie Claire

Corinna Ingenleuf a réussi – elle est un mannequin au succès international et a déjà fait la couverture du Elle britannique ou du Marie Claire coréen. Elle a défilé pour Sonia Rykiel et Richard Chai et a tourné avec Steven Klein. Un grand souhait pour de nombreuses jeunes filles, mais une carrière de mannequin n’a pas toujours été un rêve pour Corinna. J’ai parlé à cette beauté sympathique de ses débuts dans le monde du mannequinat et elle m’a dit ce que la vraie beauté signifiait pour elle.

FIV Feature X CM Models

Corinna

Corinna Ingenleuf : « La beauté intérieure est importante ».

FIV : Vous avez pris votre envol en tant que mannequin en 2011/2012 et avez défilé pour différents créateurs comme Richard Chai ou Sonia Rykiel. Comment avez-vous commencé votre carrière de mannequin ? Qui vous a découvert ?

Corinna : J’avais 23 ans lorsque j’ai décidé de donner une chance au mannequinat. J’y avais toujours résisté jusque-là. Après avoir envoyé quelques polaroïds à « M4Models » à Berlin, Claudia Lorenz de « M4 » m’a invité à venir la voir. Puis ça a commencé.

 

corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Marie-Claire-Korea-Satoshi-Saikusa

corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Costume-Mag-Denmark-Philip-Messmann-31

Crédit : M4Models

 

FIV : Le mannequinat a-t-il toujours été le métier de vos rêves ?

Corinna : Non !

FIV : Qu’est-ce qui vous fascine le plus dans le métier de mannequin ?

Corinna : La polyvalence. L’occasion de faire une bonne réflexion sur soi-même. L’iridescence du monde de la mode. Être autorisé à vendre la beauté, surtout la beauté intérieure. Le voyage. Rencontrer des équipes diverses et des personnes créatives et inspirantes.

FIV : Comment faites-vous pour rester en forme et garder votre corps en forme ?

Corinna : J’accorde de l’importance à une alimentation saine et à tout ce qui me fait du bien sur et dans mon corps. J’ai appris à sentir mon corps (certainement aussi grâce à mon travail) et à lui donner ce qu’il demande. Yoga, gymnastique, jogging, natation, méditation, danse, ski, wakeboard, etc. Ou comme maintenant : allongé détendu sur le canapé.

FIV : Le secteur du mannequinat n’est souvent pas fait pour les âmes sensibles en raison du niveau élevé de la concurrence. Quelles sont les qualités qui vous aident à vous affirmer dans le milieu du mannequinat ?

Corinna : Confiance en soi, assurance, individualité, gentillesse, humilité, authenticité et joie.

corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Styleby-Jesse-Laitinen-1 corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Styleby-Jesse-Laitinen-2-Zuschnitt-alternative

Crédit : M4Models (Styleby-Jesse Laitinen/ Marie Claire Korea-Satoshi Saikusa/ Costume Mag Denmark-Philip Messmann)

 

Androgynie : Corinna Ingenleuf se distingue !

FIV : En quoi différez-vous des autres modèles, quelle est votre force particulière ?

Corinna : Grâce aux expériences essentielles et significatives que j’ai acquises au cours de mes 27 ans. Par ma versatilité et mon expressivité. A travers mon androgynie. (Ou comme l’a dit un jour Claudia de « M4Models » : « Tu n’es pas une fille commerciale, mais tu peux travailler de manière très commerciale »).

FIV : Avez-vous un mantra de vie qui vous encourage et vous aide, surtout dans les situations difficiles ?

Corinna : Oui. Je sens mon coeur. Alors je suis égocentrique. Et quand je suis centré sur moi-même, alors je peux créer et puiser de la force.

FIV : En tant que mannequin, vous êtes constamment à l’affût des nouvelles tendances et des nouvelles collections de mode. Quel est le vêtement qui, selon vous, ne devrait pas manquer dans une garde-robe ? Y a-t-il un favori intemporel ?

Corinna : Un jean, un pull neutre, un chemisier blanc. Ma pièce intemporelle préférée consiste en une paire de chaussures noires qui vont toujours et ont toujours été adaptées à tout depuis des temps immémoriaux.

FIV : Dans quels pays et villes avez-vous déjà voyagé professionnellement et lesquels vous ont particulièrement plu ? Avez-vous une ville préférée en matière de mode ? Et qu’est-ce qui vous impressionne dans cette ville ?

Corinna : New York, LA, Paris, Londres, Afrique du Sud, Islande, Maroc, Finlande, Suède, etc. J’aime sortir et me promener à Stockholm. La mode y est excellente et la plupart des gens sont détendus et terre-à-terre. New York a un « drive » incroyable et une forte puissance. Paris est élégant et a un goût très particulier.

FIV : Quels sont les produits de beauté sans lesquels vous ne voyagez jamais ?

Corinna : Je ne voudrais pas laisser ma crème pour le visage Dr Hauschka à la maison, et ma bonne humeur aussi.

FIV : Quand vous ne travaillez pas, à quoi ressemble une journée parfaite pour vous ?

Corinna : Se promener en forêt ou déjeuner avec un ami.faire du sport ou se promener.s’allonger sur une prairie fleurie et regarder les nuages ou faire du shopping.lire un livre ou faire un gâteau.aller nager avec mon fils ou le câliner sur le canapé. Les possibilités de profiter de la journée sont infinies.

 

corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Grazia-Thomas-Krappitz-3 corinna-ingenleuf-model-interview-magazin-Elle-UK-Jeff-Hahn« ]

Crédit : M4Models (Elle UK-Jeff Hahn/ Grazia-Thomas Krappitz)

 

Corinna parle du métier de mannequin et de sa carrière

FIV : Les choses évoluent très vite de nos jours, le secteur du mannequinat ou de la mode a-t-il changé ces dernières années de votre point de vue ?

Corinna : C’est difficile pour moi de juger, car je n’y suis que depuis quatre ans. Mais oui, j’en entends parler.

FIV : Dans le secteur de la mode, on parle souvent de discipline ou de chance : lequel des deux est le plus important, selon vous ? Et pourquoi ?

Corinna : Le bonheur… à mon avis, c’est plutôt un état d’être, c’est-à-dire être heureux – ce qui entraîne ensuite le bonheur, n’est-ce pas ? Et pour être heureux, une certaine discipline est indispensable. Les deux sont donc importants.

FIV : Quelle est la pression dans le métier pour être toujours « parfait » ? Comment y faire face ? Avez-vous des conseils à donner aux nouveaux modèles ?

Corinna : La question est : qu’est-ce qui est parfait ? Je pense que le secteur de la mode s’ouvre progressivement au réel et non au parfait. La véritable beauté vient de l’intérieur, que vous soyez grand ou petit, que vous ayez un long ou un court nez – si vous vous acceptez et vous aimez tel que vous êtes, la société est généralement en paix avec vous et vous trouve beau et attirant.

Les modèles des nouveaux arrivants doivent être authentiques, confiants et sympathiques.

FIV : Quelle est votre plus grande source d’inspiration pour votre travail de mannequin ?

Corinna : J’ai l’occasion de vendre de la beauté et d’inspirer à travers elle.Pour moi, il a toujours été vrai que la beauté vient de l’intérieur.C’est pourquoi je travaille toujours sur moi-même.Les flèches sur mon caractère et me reflètent. Je fais du sport, je mange sainement, je suis spirituelle, j’aime les beaux vêtements créatifs, je suis reconnaissante d’avoir tant de dynamisme et d’inspiration dans ma vie de mannequin et, enfin, j’aime tout simplement la mode et j’aime me glisser dans différents rôles lors des tournages.

FIV : Quelle expérience ou quel succès dans votre carrière de mannequin n’oublierez-vous jamais ?

Corinna : Le tournage fou avec Steven Klein probablement.

FIV : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Que voulez-vous encore réaliser en tant que mannequin ? Pour quel designer aimeriez-vous travailler à l’avenir ?

Corinna : Karl Lagerfeld et Marc Jacobs.

FIV : Chère Corinna, merci pour l’interview !

 

 

Plus d’informations sur le modèle Corinna Ingenleuf : corinnaingenleuf Instagram
Crédit : M4 Models