Incroyable Osaka ! Entre Samouraïs et shopping dans la deuxième métropole du Japon

Osaka, l’une des villes les plus connues du Japon, est située dans la région du Kansai, ou plus précisément à Keihanshin, la deuxième plus grande conurbation du Japon avec un total de 17,5 millions d’habitants. Parmi ceux-ci, 2,7 millions vivent dans la seule ville d’Osaka, suivie de près par Kyoto et Kobe avec environ 1,5 million d’habitants chacune. Comme à Tokyo, la métropole d’Osaka est divisée en 24 districts, dont celui de Fukushima. Les quartiers de Higashisumiyoshi avec ses nombreux sanctuaires, monuments et ruines de temples ainsi que Minato et TaishÅ appartiennent également à Osaka.

Osaka en 4K : presque aussi bien qu’en direct !

+ AD: Do you know?

D’ailleurs, Osaka n’a reçu officiellement son nom qu’en 1868, bien qu’il existe des preuves historiques que la ville s’appelait déjà « Ozaka » au Moyen Âge. Son nom d’origine, cependant, est Naniwa et, en tant que « ville de résidence impériale de Naniwa », elle a été la capitale du Japon jusqu’en 744. Depuis lors, Osaka est devenue un centre commercial plus important que jamais, notamment en raison de ses très bonnes liaisons terrestres et maritimes. Pendant un temps, Osaka a été la ville la plus peuplée du Japon, mais elle a depuis été reléguée à la troisième place par Tokyo et Yokohama. Dans les années 1990, la plupart des grands entrepreneurs précédemment basés à Osaka ont transféré leur siège à Tokyo, qui connaît une croissance rapide, ce qui a provoqué l’éclatement de la bulle économique autour d’Osaka et plongé de nombreux Japonais dans la faillite et le chômage.

Un peu d’histoire… et des conseils pour votre premier voyage !

En raison des changements constants que la ville a subis au cours des siècles en raison des guerres, des tremblements de terre et d’autres catastrophes naturelles, Osaka a eu l’occasion de se réinventer à chaque fois. Aujourd’hui, la métropole est un exemple de modernité et de structure très efficace. Le réseau de transport, par exemple, est bien pensé, fiable, étroitement interconnecté et abordable pour tous. Cela fait d’Osaka un lieu offrant une diversité impressionnante d’options de transport. Il y a deux aéroports à Osaka ou dans ses environs – l’un est l’aéroport international du Kansai, construit sur une île artificielle, et l’autre est l’aéroport Itami, plus petit, pour les vols intérieurs. Depuis l’aéroport international du Kansai, une liaison ferroviaire dédiée relie l’aéroport aux villes de la région, dont Osaka, bien sûr. Le réseau ferroviaire du centre-ville d’Osaka est le deuxième plus grand réseau ferroviaire du Japon et sa structure est presque identique à celle du métro de Tokyo. Sept compagnies ferroviaires différentes exploitent les trams et les trains d’Osaka, et la propriété semble plutôt fragile. Néanmoins, l’ensemble du système de transport fonctionne parfaitement – les retards ici, comme dans le reste du Japon, ne sont non seulement pas tolérés, mais ils n’existent tout simplement pas !

Le saviez-vous ? À Osaka, vous payez par ligne dans le train.

À propos : le tarif à Osaka dépend de la distance parcourue ; le trajet le plus court coûte 200 yens, soit seulement 1,53 euros. La ligne JR Osaka Loop est l’un des itinéraires les plus populaires car, comme son nom l’indique, elle fait le tour de la ville. Cela vous permet de vous rendre facilement dans n’importe quelle partie de la ville et vous évite de devoir changer pour l’un des autres trains. Les stations par ligne dans chaque direction sont tout simplement gigantesques – il faut donc prévoir suffisamment de temps pour aller de A à B. Si vous préférez vous épargner l’effort et mettre la main au porte-monnaie, vous pouvez aussi vous offrir un taxi. Bien qu’il n’y ait pas d’applications modernes ou de distributeurs automatiques – pas encore ! – mais il y a des taxis littéralement à chaque coin de rue – et la plupart des chauffeurs de taxi parlent même un peu anglais.

Conseils et astuces pour votre voyage à Osaka

Osaka – partenaire officiel de huit grandes villes internationales

  • Chicago, États-Unis
  • Hambourg, Allemagne
  • Milan, Italie
  • Melbourne, Australie
  • San Francisco, États-Unis
  • Saint Petersburg, Russie
  • São Paulo, Brésil
  • Shanghai, Chine

Bien que l’apogée d’Osaka en tant que centre commercial du Japon soit derrière elle, la ville a encore beaucoup à offrir sur le plan culturel. Par exemple, c’est la ville la plus importante en termes de théâtre classique japonais. L’une des curiosités de la ville est la Tsūtenkaku, « la tour qui atteint le ciel », d’une hauteur impressionnante de 103 mètres. S’inspirant librement du design de la tour Eiffel à Paris, la tour d’observation et de diffusion indique également les prévisions météorologiques actuelles pour le lendemain en colorant le sommet de la tour. Le château d’Osaka, construit au XVIe siècle, avec son musée à l’intérieur, vaut également le détour, et les amateurs du domaine sous-marin doivent absolument prévoir une visite au Kaiyūkan – l’un des plus grands aquariums du monde ouverts au public !

Attractions à Osaka – La Santa Maria Cruiser, Owl Family Café, Dotonbori et plus encore

Osaka se voit comme l’anti-capitale – fière, cool, sûre d’elle. Plein d’hospitalité et avec une cuisine exquise. La passion pour la nourriture, en particulier, a une longue histoire ici. Il y a des centaines d’années déjà, lorsque Tokyo était encore une base militaire et Kyoto la résidence impériale, Osaka était connue comme « la cuisine du Japon ». Osaka est la patrie de la « soul food » – dans aucune autre ville du Japon, les gens ne dépensent autant d’argent pour une bonne nourriture et les normes de qualité pour la nourriture et les restaurants sont extrêmes. Les gens ici sont presque obsédés par la nourriture et les boissons et réinventent les plats en fonction des saisons.

La cuisine de rue dans la culture d’Osaka

On trouve de la nourriture de rue partout et des créations nouvelles et inhabituelles sont toujours proposées, à côté des plats traditionnels et locaux pour lesquels Osaka est connue. Dans certains restaurants, par exemple, il existe une option « Comme vous l’aimez » que vous pouvez choisir en supplément pour chaque plat principal – et en fait, vous pouvez faire une sélection parmi tous les ingrédients et garnitures disponibles et les mélanger vous-même à table, comme vous le souhaitez. La créativité n’a pas de limites – des crêpes avec de la poitrine de porc et des crevettes à la sauce sésame ? Pas de problème ! Il existe même un terme pour désigner la culture culinaire d’Osaka : « kuidaore », qui signifie « manger jusqu’à l’éclatement ». La culture distincte de la nourriture et des plaisirs invite à s’attarder et il n’est donc pas rare de trouver des gens dans les restaurants et les bars jusque tard dans la nuit – à Osaka, personne n’est obligé d’être seul et les dernières personnes titubent vers le travail ou la maison aux heures du matin, selon leur travail.

Kuidaore ! La meilleure cuisine de rue à Dotonbori

Les meilleures spécialités locales à Osaka

Takoyaki

Littéralement traduit par « poulpe grillé », les takoyaki sont de petits morceaux de poulpe avec du gingembre mariné et des oignons de printemps dans de la pâte à frire – une poêle spéciale takoyaki fournit la structure sphérique. Il est accompagné de sauce takoyaki ou alternativement de mayonnaise, d’algues ou de bonite séchée. Le takoyaki est disponible dans tous les stands de cuisine de rue d’Osaka et constitue l’un des en-cas les plus populaires de la ville.

Teppanyaki

Teppanyaki signifie « griller sur une plaque de métal » et décrit davantage une technique de cuisson spécifique qu’un plat précis. La particularité du teppanyaki est que le client peut assister à l’ensemble du processus de préparation et il existe même des restaurants qui se spécialisent uniquement dans ce service à la clientèle particulier. Pour les amateurs de bonne cuisine, l’anticipation est un ingrédient essentiel, et d’ailleurs, les chefs au Japon sont généralement très estimés et doivent passer par de nombreuses années d’apprentissage avant de pouvoir réellement s’appeler chefs. Bien qu’il n’y ait aucune restriction concernant le teppanyaki, on utilise généralement du bœuf ou des fruits de mer de haute qualité.

Okonomiyaki

L’okonomiyaki, qui rappelle visuellement les gâteaux de poêle, est très répandu dans tout le Japon. Par conséquent, il existe de nombreuses variantes de ce plat. Le chou râpé est typique de l’okonomiyaki à Osaka. Avec une variété d’autres ingrédients, dont des calmars, des crevettes, des pieuvres ou diverses sortes de viande, le chou est mis dans une pâte à frire et cuit. Bien sûr, il y a une sauce spéciale okonomiyaki et, en alternative, de la mayonnaise, des algues ou des bonitos.

Kushikatsu

Le kushikatsu est en fait tout ce qui peut être frit dans de la pâte à frire et servi sur une brochette – la viande et divers légumes constituent souvent la base de ce plat. Cependant, il existe aussi des variantes très créatives avec des fraises frites, par exemple. En termes de nourriture, il n’y a tout simplement rien que vous ne puissiez trouver à Osaka !

Kitsune Udon

Si vous avez déjà été dans un restaurant japonais, vous connaissez probablement les udon. Pour tous les autres : Les udon sont des nouilles épaisses de couleur claire, généralement à base de blé, qui entrent dans la composition de nombreuses soupes chaudes. Le Kitsune Udon est une variante de ces soupes, dans laquelle les nouilles udon sont complétées par du tofu frit. Il s’agit d’une recette simple, mais non moins populaire au Japon car elle a un fond mythologique. Kitsune est un autre mot pour désigner le renard japonais, qui est considéré comme un porte-bonheur au Japon et dont le plat préféré est soi-disant le tofu frit. Le renard, quant à lui, est l’animal sacré de la déesse shinto Inari, qui représente la fertilité.

Saison 9 de Streetfood – Episode 8 : Kitsune Udon à Osaka

En savoir plus sur le Japon : Conseils de voyage pour les vacances ou les week-ends

Osaka n’est pas la seule belle ville du Japon, bien sûr. Le pays du soleil levant compte plusieurs autres villes passionnantes, colorées et à la mode, qui proposent des sites et des événements inoubliables. Bien entendu, nous avons déjà compilé pour vous d’autres informations sur le Japon :

+