Entretien avec Vivian Cole : à propos de GNTM, de la santé mentale et de sa carrière de mannequin

Vivian Cole Interview – Le mannequin Vivian Cole s’est fait connaître grâce à la 16e saison de GNTM et nous a accordé une interview sur sa carrière après sa participation à GNTM, son passage dans Germany’s Next Topmodel et sa gestion de sa santé mentale. En tant qu’initiée, elle donne également des conseils aux jeunes mannequins qui débutent leur carrière. Dans l’interview, elle décrit également son parcours vers un plus grand amour de soi et parle de ses plus grandes inspirations.

Vivian Cole : mannequin à succès depuis GNTM

FIV : Bonjour, chère Vivian, Je suis ravie que l’interview ait pu avoir lieu aujourd’hui ! Model With A Message – nous avons tout de suite été attirés par ton profil ! Cette magnifique phrase nous retient et nous donne envie d’en savoir plus ! Beaucoup de gens te connaissent grâce à GNTM, auquel tu as participé en 2020. Ta persévérance t’a menée loin et tu as même réussi à entrer dans le top 10 des mannequins 2020 ! Cela fait déjà un certain temps que la saison est terminée, comment te sens-tu en ce moment ? Qu’est-ce qui s’est passé pour toi depuis que tu as participé à GNTM ?

FIV Feature X CM Models

Vivian : Je vais super bien ! Il s’est passé beaucoup de choses en ce moment. J’ai beaucoup travaillé dans le domaine de la santé mentale et avec des organisations importantes, j’ai lancé ma propre collection de bijoux et je suis une formation continue de coach mental depuis le début de l’année. En ce moment, je travaille sur des objectifs actuels et futurs.

Point fort de GNTM : l’entrée dans le top 10

FIV : GNTM a certainement été une bonne aide de départ pour ta vie de mannequin. Tu y as fait ta propre expérience du mannequinat et ce n’était certainement pas toujours facile ! Malgré tout, tu as tenu bon aussi longtemps et tu as montré à tous ce dont tu étais capable. Y a-t-il eu des hauts et des bas dont tu te souviens avec plaisir et, au point où tu en es, participerais-tu à nouveau à l’émission ?

Vivian : Définitivement ! C’était une expérience stimulante, mais incroyablement belle et unique, dans tous les domaines. Mais j’aurais alors pu sortir plus tôt et montrer encore plus de moi-même. La période où ma santé s’est mise en grève et où je n’ai pu revenir que lentement à mes performances physiques normales en raison des séquelles a été difficile, ce qui m’a finalement contraint à l’abandon. En revanche, j’ai beaucoup plus de bons souvenirs : mon entrée dans le top 10, mon interview à la télévision sur la santé mentale, les nombreux lieux et personnes différents que j’ai pu rencontrer !

Photo : Fab4Media

Vivian Cole : votre chemin vers l’amour de soi !

FIV : Pour beaucoup de gens, le mannequinat est une activité rebutante, pleine de photoshop et de perfectionnisme. Tu es un mannequin très naturel et tu oses aussi poster des photos sans trop de maquillage, ce que nous trouvons vraiment génial ! Nous nous demandons à quel point la pression est grande dans le business de toujours être « parfait » ? Comment gères-tu cela au mieux ?

Vivian : Les médias sociaux, en particulier, ont été un défi pour moi. Au début, la pression était énorme. J’ai appris, surtout l’année dernière, ce que signifie vraiment l’amour de soi et comment me distancer au mieux et de manière saine de la pression et des attentes irréalistes. Par exemple, je ne suis plus que les personnes qui m’inspirent et j’ai cessé de me comparer aux autres lorsque j’ai appris la quantité de travail, de pose et de lumière qui se cache derrière l’image (de soi) apparemment parfaite et à quel point elle peut être éloignée de la réalité. Plus je travaille sur ma propre estime de soi, plus il devient facile de poster des photos qui ne sont pas « parfaites ». C’est un processus.

Voici comment Vivian gère sa maladie mentale !

FIV : Un mannequin avec un message – ce qui implique aussi de se montrer tel que l’on est. Peux-tu expliquer à nos lecteurs quel est ton message et ce que tu souhaites transmettre aux gens à travers ton feed ?

Vivian : Je veux inspirer, stimuler le courage, donner de l’espoir. En tant que personne qui a vécu plus de dix ans avec des maladies psychiques, mais qui a trouvé sa propre voie pour en sortir, je veux montrer ce qui peut se passer quand on donne la priorité au travail et à la guérison sur soi-même et sur son être intérieur et qu’on s’abandonne au processus ; que cela ouvre de toutes nouvelles portes dans notre vie et notre chemin vers notre propre bonheur. Les défis et les bas seront toujours de la partie, mais nous pouvons apprendre à être actifs dans le processus et aussi à gérer différemment les moments difficiles.

Photo : Fab4Media

Le mannequin éduque ses followers sur le thème de la santé mentale !

FIV : Tu parles de santé mentale sur ta chaîne et tu donnes des conseils sur la manière de gérer les dépressions et les mauvaises pensées. Là aussi, tu as un message à faire passer, car tu souffres de problèmes mentaux depuis ton enfance. Comment gères-tu les moments où tu te sens mal ? As-tu des conseils à donner aux personnes qui ressentent la même chose, sur la meilleure façon de traverser cette période ?

Vivian : C’est ce que je dis toujours à ma communauté : laisser les sentiments s’exprimer et les partager avec les bonnes personnes. Écrivez vos pensées pour leur donner de l’espace et les trier. J’essaie toujours de me traiter comme ma meilleure amie, surtout dans les moments difficiles. Chaque jour, je m’accorde du temps rien que pour moi, même si ce n’est que dix minutes. Les promenades quotidiennes sont à l’ordre du jour, car le mouvement et la nature sont pour moi deux facteurs très importants pour la santé globale. L’attention portée à moi-même a changé beaucoup de choses pour moi ; écouter ce que le corps et l’esprit ressentent et ont besoin. Pour moi, ce n’est pas une compétence, mais un mode de vie.

C’est pourquoi Vivian parle ouvertement de son expérience de la dépression

FIV : Les pensées positives sont l’un des points forts de ton profil – tu les partages avec le monde et tu veux montrer aux gens comment voir la vie de manière plus positive. Dans notre société, la dépression est malheureusement encore un mal plutôt inexprimé, les gens n’aiment pas en parler. Qu’est-ce qui t’a incité à partager ton histoire et à attirer l’attention sur la dépression ?

Vivian : Mon papa est décédé début 2019, ce qui a été un événement difficile pour moi, mais en même temps le déclencheur de mon changement de vie. Trois mois après son décès, je suis tombée sur un film sur l’impact de notre façon de penser sur notre vie et, bien que je le sache depuis toujours, j’ai réalisé à ce moment-là comme jamais auparavant : « Personne ne viendra prendre tout ça pour toi. C’est à toi seul de décider de ce qui va se passer maintenant ». Pour la première fois, j’ai décidé de tout mon cœur de me soigner et je me suis confrontée à moi-même. Après quelques semaines, j’ai remarqué des progrès comme jamais auparavant. Le grand casting pour GNTM, l’un de mes grands rêves, a eu lieu des mois plus tard et je savais que je voulais saisir cette chance. C’est là que j’ai parlé pour la première fois de mon expérience en public, dans l’espoir de donner du courage à d’autres personnes ayant vécu des expériences similaires.

Photo : Fab4Media

Conseil aux jeunes mannequins : utiliser GNTM comme tremplin, mais aussi travailler soi-même à sa carrière !

FIV : Tu étais encore jeune lorsque tu as commencé à faire du mannequinat. En dehors de GNTM, quels conseils donnerais-tu à d’autres/à des mannequins plus jeunes pour démarrer leur carrière ou recommanderais-tu GNTM pour démarrer leur carrière ? As-tu des conseils que tu pourrais/voudrais donner aux jeunes mannequins pour leur carrière ?

Vivian : GNTM est bien sûr axé sur le mannequinat, mais il s’agit avant tout d’un divertissement. Cela peut donc être un tremplin, mais ce n’est pas garanti. Indépendamment de cela, j’essaierais d’acquérir le plus d’expérience possible, d’approcher activement les photographes et les agences de mannequins, de travailler sur le charisme et le posing et d’oser tout simplement !

Comment le modèle se motive

FIV : En tant que mannequin, tu dois certainement faire preuve de beaucoup de discipline et de persévérance, mais tu as certainement aussi des cheat days où tu aimerais ne rien faire du tout. Quelle est ta recette contre le manque de motivation, comment te motives-tu à poursuivre tes rêves ?

Vivian : J’ai appris à écouter consciemment et attentivement ce qui se passe en moi. Lorsque je me sens sans motivation ou que je passe une mauvaise journée, je m’accorde le repos et le temps nécessaire. Mais pour moi, chaque jour est une nouvelle opportunité et la discipline continue là où la motivation s’arrête. Chaque personne doit trouver son « quelque chose » individuel et personnel, ce qui allume en elle le feu et la joie, ce qui lui permet de se lever chaque matin et de continuer. Je me motive en visualisant mes objectifs, en reconnaissant les progrès que j’ai faits jusqu’à présent et en fixant moi-même des échéances. Ce qui aide aussi beaucoup : la règle des 5 secondes de Mel Robbins.

Voici les plus grandes inspirations de Vivian

FIV : En parlant de discipline, de nombreux top-modèles nous le prouvent sans cesse. Avec tes posts, tu inspires de nombreuses personnes qui te suivent et qui aiment regarder ton contenu. Mais soyons honnêtes, tout le monde a besoin d’inspiration ou d’un modèle auquel on aime se référer, qu’il s’agisse de mode, de santé ou de thèmes liés au style de vie. As-tu donc un modèle, qu’il s’agisse d’un mannequin, d’une célébrité ou d’un influenceur, dont tu aimes t’inspirer ou es-tu ton propre modèle ?

Vivian : Je n’ai pas de modèles, mais je suis très inspirée, surtout en ce qui concerne le développement et l’état d’esprit. Nicole Lepera et son travail sur l’approche holistique, Mel Robbins ou Lisa Nichols.

Photo : Fab4Media

Next Step : Déménagement à Berlin

FIV : Pour finir, un petit coup d’œil vers l’avenir, nous sommes curieux de savoir ce que tu as prévu pour les prochains temps : As-tu de grands projets, comme un déménagement ou autre, ou quelque chose de spécial à venir ? Donne-nous un petit teaser de ce que tes fans et followers peuvent attendre ces prochains temps !

Vivian : Je vais déménager à Berlin ! Ce sera très excitant, en tant que campagnarde dans la grande ville, mais aussi sur le plan professionnel, car de toutes nouvelles portes et possibilités s’ouvriront, et je ne serai pas seule là-bas non plus.

FIV : Nous te remercions pour cette super interview et te souhaitons bonne chance pour la suite !