La créatrice de mode Cornelie von Weiss-Homedress

Cornelie a fondé sa propre marque de mode « Weiss-Homedress » à Düsseldorf par intérêt personnel. Sa vision : avoir une silhouette superbe dans des vêtements chics le soir et le matin aussi. Elle crée une mode nocturne élégante dans laquelle on se sent bien. J’ai parlé à Cornelie de ses débuts dans le monde de la mode, de sa collection et du style de Düsseldorf.

Mode

Weiss-Homedress : Chic au lit

FIV : Cornelie, vous donnez aux femmes le bon chic pour la maison, des moments de bien-être ! Quelle est votre philosophie en matière de mode ?

Derrière chaque modèle se cache l’idée de développer la « chemise de nuit » parfaite. La réduction à l’essentiel est au premier plan. Le bon choix des tissus et de la fabrication me tient à cœur. L’amour et la passion pour la qualité et la perfection doivent être ressentis sur la peau lorsque vous portez ma collection « Sleep and Lounge Wear ». Chaque client devrait avoir le sentiment d’être le plus beau chez lui !

FIV | Magazine

New Issue! #26 with San Diego Pooth - Newcomer now in Tampa / USA FIV Magazine: All Covers

Ma devise : un jour heureux… une nuit heureuse….

 

 

FIV : Comment décririez-vous vos collections ?

Ma collection est une collection « sleep and lounge wear » puriste, féminine et moderne. L’accent est mis sur les qualités luxueuses et douces, combinées à des lignes modernes et épurées et à une fabrication de haute qualité. Fabriqué en Europe. Tout peut être combiné individuellement pour se sentir bien chez soi ou en voyage.

FIV : Comment vous est venue l’idée de fonder un tel label ?

En tant que designer indépendant, je devais souvent travailler tard dans la nuit juste avant une échéance. Après une telle nuit, le service des colis a sonné assez tôt le lendemain matin et j’étais encore en pyjama, ce qui n’était pas toujours très chic. À un moment donné, je me suis dit que je devais mettre au point des vêtements de nuit où la différence entre le jour et la nuit ne soit plus directement perceptible, afin que le facteur puisse penser « Oh, maintenant elle est déjà habillée au petit matin ».

 

 

FIV : Avez-vous eu une éducation classique ou comment êtes-vous entré dans le monde de la mode ?

J’ai suivi un apprentissage de tailleur à Stuttgart dans une maison traditionnelle appelée « Bleyle », puis je suis allé à l’école de mode « Schloss Eller » à Düsseldorf. J’ai tout appris en partant de zéro. Des choses dont j’ai besoin maintenant, parce que je fais tout moi-même depuis la première coupe, le premier échantillon et le soutien à la production.

Un apprentissage de tailleur dans l’industrie et une formation dans une école de mode étaient une bonne combinaison pour vraiment réussir dans le monde de la mode. L’industrie vous montre les côtés de la vie quotidienne difficile et l’école de mode vous donne l’espace pour rêver. Rétrospectivement, la combinaison parfaite.

 

 

Cornelie sur la ville de la mode qu’est Düsseldorf

FIV : Votre label vient de Düsseldorf, comment voyez-vous le style typique de Düsseldorf ? Qu’est-ce qui fait la particularité de Düsseldorf ?

Mon label vient de Düsseldorf, mais je ne dirais pas que c’est un style typique de Düsseldorf.

Pour moi, deux directions sont typiques de Düsseldorf :

  1. Le style Blink Blink – toujours trop de tout. Trop de bijoux, trop de brillance et de paillettes, des talons trop hauts, toujours les dernières tendances des magazines à papier glacé – et le fameux « it bag » ne doit pas manquer. Le maquillage parfait, malheureusement aussi un peu trop.
  2. Le style conservateur, cultivé et intemporel qui, en gros, ne change pas beaucoup au fil des ans. Les détails sont modifiés en fonction de la mode, mais l’accent est mis sur la coupe et la qualité.

FIV : Dans quelle mesure Düsseldorf est-elle une ville de mode ?

Düsseldorf est une ville de mode, ne serait-ce qu’en raison de son passé. CPD et Igedo – ce sont les plus grandes foires commerciales d’Europe. La Kö était connue au-delà des frontières du pays comme LE « mile de la mode ». La ville de la mode et du flair. Il s’agit d’un héritage fort qui a repris de plus en plus d’importance ces dernières années. Plus intéressant encore, des entreprises internationales viennent à nouveau s’installer à Düsseldorf, faisant de la ville une ville de shopping et de mode intéressante. Les possibilités de shopping ont encore augmenté. Il ne faut pas non plus oublier qu’en dehors de la Maison de la mode, il existe de nombreuses agences de mode où la mode est réellement commandée. Dans le secteur, Düsseldorf est une ville de mode, même sans les grandes foires commerciales.

FIV : Est-il difficile de s’établir en tant que designer à Düsseldorf ?

Comme je conçois un produit de niche, je ne trouve pas cela difficile car je vends ma collection dans toute l’Allemagne. Mon problème est qu’il n’y a plus beaucoup de magasins de lingerie à Düsseldorf.

FIV : Où faites-vous personnellement votre shopping à Düsseldorf ?

En tant que Souabe, j’aime naturellement aller au « Breuninger ». Dans le centre ville, je trouve « Identita Italiana » super intéressant et diversifié. Quand j’ai le temps, j’aime aller me promener à Flingern ou à Bilk. Dans les petites boutiques, on découvre des choses qui s’écartent du courant général. J’adore découvrir de nouvelles marques.

FIV : Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Le marché international est mon prochain objectif, afin que je puisse également ravir les femmes à l’étranger avec des « sleep and lounge wear » puristes et magnifiques. Un jour heureux… une nuit heureuse… , dans le monde entier.

FIV : Cornelie, merci beaucoup pour l’interview !

 

Plus d’informations sur Weiss-Homedress :

www.weiss-homedress.com