Credit: mf-mgmt/Tobias Dick

Entretien exclusif avec Betty Taube : conseils pour le mannequinat, points forts de sa carrière et loisirs.

Le mannequin, actrice et présentatrice Betty Taube a déjà beaucoup accompli ! Sa participation à l’émission télévisée « Germany’s Next Topmodel » a ouvert de nombreuses portes à la sympathique brune. Betty est arrivée quatrième avec deux autres concurrents. Après GNTM, Betty a été vue, entre autres, dans l’émission télévisée Verbotene Liebe et dans le documentaire de style Shopping Queen. Cependant, Betty n’a jamais abandonné sa carrière de mannequin. Des coopérations avec de grandes marques de mode ou des constructeurs automobiles réputés : La beauté aux cheveux bouclés n’est pas seulement populaire auprès de ses fans ! Betty nous a expliqué ce qu’il faut garder à l’esprit dans le secteur du mannequinat et comment vous pouvez vous aussi réaliser votre rêve de devenir mannequin. Nous avons interviewé ce mannequin plein d’humour et de fantaisie pour vous permettre d’en savoir plus sur sa vie derrière la caméra.
Betty Taube : du GNTM au modèle de réussite

FIV : Depuis votre participation à Germany’s Next Topmodel, vous avez pris votre envol sur Instagram, avec actuellement environ 1 million de followers. Le mannequinat fait toujours partie intégrante de votre carrière. Qu’est-ce qui vous a motivé à participer au GNTM à l’époque et comment pensez-vous que cela a changé votre vie ?

Betty : En fait, ma candidature était juste pour le plaisir et la curiosité de voir comment un tel casting fonctionne réellement. Ma meilleure amie a eu l’idée de m’y inscrire. Cependant, je n’ai jamais pensé que ça marcherait vraiment. Mais ma vie a pris un virage à 180 degrés pour le mieux, même s’il est un peu désagréable pour moi d’être un « ex-candidat du Gntm » aujourd’hui. Je pense qu’après six ans, vous pouvez laisser tomber le « ex-Gntm ».

FIV Feature X CM Models

FIV : Avez-vous encore beaucoup de contacts avec les anciens candidats de la GNTM ?

Betty : Malheureusement, il n’y a pas de contact régulier avec toutes les filles de l’escadron. Parfois, on en voit certains lors d’événements, mais la joie est alors énorme. Je ne peux pas imaginer ma vie sans deux des filles – Anna et Jana. Ils sont devenus mes amis les plus proches.

Credit : mf-mgmt/Arya Shirazi

Conseils de Betty Taube aux mannequins : voici comment lancer votre carrière !

FIV : Mais le modelage doit être habile, bien sûr. Poser, prendre une photo et c’est tout – malheureusement, ce n’est pas si simple. Mais vous l’avez ! Quels sont vos conseils pour une photo parfaite ? Comment se préparer à un tournage important ?

Betty : J’essaie de ne pas manger trois kebabs la veille :). Je vais avoir 26 ans et il faut vraiment faire attention (ça m’énervait quand les gens plus âgés me disaient ça, mais c’est vrai). Les patchs pour les yeux contre les cernes sont indispensables avant presque toutes les prises de vue. Lorsque j’ai commencé à être mannequin, je me suis également exercée plus souvent devant le miroir au préalable. Plus une pose est ridicule, plus elle est belle sur la photo.

FIV : Beaucoup de jeunes filles et garçons veulent aussi réaliser leur rêve de devenir mannequins. Quels sont vos trois meilleurs conseils pour que ce rêve devienne réalité ?

Betty : Mon premier conseil est de ne pas se laisser plier. En attendant, ce n’est pas seulement votre apparence qui compte, mais aussi votre personnalité.

Mon deuxième conseil : vous devez apprendre à gérer les rejets. Le choix de modèles est énorme. L’obtention d’un emploi par le biais d’un casting dépend de nombreux facteurs. Ce n’est que si tous ces facteurs concordent vraiment que vous pourrez vous réjouir de l’acceptation d’un emploi. Ce n’est pas toujours le cas et il peut arriver que vous receviez plusieurs refus d’affilée. C’est parfaitement normal dans la vie quotidienne des mannequins. Pas de temps pour la mauvaise humeur… en route pour le prochain casting !

Mon troisième conseil est de s’amuser. Quand on est mannequin, on est souvent sur la route et on rencontre beaucoup de nouvelles personnes et de nouveaux projets. Aucun jour ne ressemble à un autre. C’est super épuisant (oui, ça l’est vraiment… je ne l’avais jamais pensé avant), mais ça doit être un plaisir avant tout. Bien sûr, il y a aussi des mauvais jours, mais ils doivent rester rares.

Credit : mf-mgmt/Tobias Dick

Accro à l’adrénaline et à l’humour : That’s Betty

FIV : Sur votre compte Instagram, vous postez non seulement la nouvelle collection de la marque de sous-vêtements Intimissimi, mais aussi celle de la société de vêtements Armed Angels ou faites la publicité du nouveau téléphone portable Samsung. Quelle a été votre collaboration la plus passionnante jusqu’à présent et pourquoi ?

Betty : Question très difficile… Étant un accro à l’adrénaline, je me lasse très vite de beaucoup de choses. J’aime les collaborations où l’on vit une expérience, pas tant un produit. Il y a quelques semaines, j’ai eu une coopération avec BMWi que j’ai trouvée très intéressante. Mais malheureusement, je ne peux encore rien dire à ce sujet… vous verrez bientôt… 🙂

FIV : Vos fans vous apprécient surtout pour votre style décontracté et funky. Quelles sont, selon vous, les meilleures qualités de votre personne ? Pourquoi vos amis et votre famille vous apprécient-ils ?

Betty : Je pense que ce qu’ils apprécient chez moi, c’est que je suis prête à tout, même si les idées et les projets sont fous. Et sinon, comme vous l’avez dit vous-même : ma nature facile à vivre et funky. Je ne pense pas que je vais grandir dans cette vie :D. Je n’ai pas besoin de beaucoup d’entretien.

FIV : Outre votre travail d’influenceur et de mannequin, vous avez également d’autres hobbies très intéressants. Être pilote et pilote de course ne sont pas des passe-temps typiques ! Comment s’est développé votre intérêt pour ces passe-temps ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le pilotage et la course ?

Betty : J’aime le risque et la vitesse. C’est une pure joie pour moi. Cela a toujours été en moi aussi. Lorsque d’autres se mettent à pleurer parce qu’ils ont peur des hauteurs, par exemple, je dis : « Déplacez la grue encore plus haut ». Je suis une personne qui a plusieurs pensées en tête 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Mes hobbies sont une sorte de thérapie pour moi, car je peux me déconnecter complètement et ne penser à rien.

Credit : mf-mgmt/Tobias Dick

Points forts de la carrière et projets futurs

FIV : En somme, vous avez vécu beaucoup de choses dans votre carrière ! Vous avez été plus que souvent dans l’œil du public, que ce soit à la télévision ou sur les médias sociaux. Quel est le moment dont vous vous souvenez toujours avec émotion ? Quel a été le point culminant de votre carrière ?

Betty : Monter dans la voiture, l’avion ou le train à chaque fois et ne pas savoir ce qui vous attend exactement dans votre travail aujourd’hui est une sensation formidable et ne devient jamais ennuyeux. En six ans, j’ai vécu quelques moments forts, comme le fait de marcher sur le même podium qu’Adriana Lima, ou ma propre petite émission « Betty goes… » sur Pro7.

FIV : Ces dernières années, vous avez acquis une grande expérience dans le domaine. Où vous voyez-vous dans 5 ans ? Y a-t-il des projets importants à venir dans un avenir proche ? Nous serions heureux si vous pouviez nous en parler !

Betty : Betty se traduit par – ne pas avoir de plan (pas vraiment, mais cela m’explique assez bien). Je n’ai jamais de plan, juste beaucoup d’idées. Par exemple, un projet que j’ai en tête depuis un certain temps : écrire un livre sur mon passé au foyer pour enfants. Avec Anna et un ami, il y a une idée de produit vraiment très folle que j’aimerais aussi réaliser. L’année prochaine, j’aimerais me concentrer davantage sur le modélisme classique. La télévision est très amusante pour moi et j’aimerais refaire un projet cool. Pour l’instant, je ne veux pas arrêter le mannequinat, mais à un moment donné, j’aimerais faire quelque chose de raisonnable. Voler ou quelque chose avec des voitures, par exemple. Cependant, je ne suis pas encore autorisé à révéler certains projets.

FIV : Merci pour cette interview Betty, FIV vous souhaite le meilleur pour l’avenir !

Betty : Merci beaucoup !

Maintenant aussi dans le magazine : Betty Taube

Vous pouvez également trouver l’interview de Betty Taube dans le magazine. Désormais, sur fivmagazine.com, l’ensemble du magazine est également en ligne :