Entretien avec Louisa Mazzurana : Mode, conseils pour le mannequinat et son petit chien Cassie

Louisa a participé à l’émission « Germany’s Next Topmodel » il y a quelques années. Elle est même entrée dans le Top 5 ! Elle est donc déjà dans le milieu du mannequinat depuis quelques années et a pu acquérir une certaine expérience dans le monde du mannequinat. Aujourd’hui, elle est active sur Instagram et montre à ses followers des aperçus de sa vie. Que ce soit lors d’un dîner, chez elle ou à Hambourg sur le Jungfernstieg : Louisa partage ses tenues super chics avec ses followers. Mais qui ne peut pas être laissé de côté : son chien Cassie. Dans notre entretien avec Louisa, elle nous parle beaucoup de mannequinat, de mode et bien sûr de son petit chien.

Louisa Mazzurana : GNTM, mode et conseils pour le mannequinat

Louisa nous a dit que Cassie est un chien formidable et qu’elle a déjà 14 ans. Elle aime encore garder divers souvenirs de son séjour à la GNTM. Il s’agit notamment de la rencontre avec Cindy Crawford ou de moments sur le podium à Los Angeles. Louisa a également quelques conseils pour les futurs participants au concours GNTM. Dans l’évolution du secteur du mannequinat, elle a remarqué qu’il n’y a plus un seul idéal de beauté.

FIV Feature X CM Models

FIV : Louisa, beaucoup de gens vous connaissent à la télévision en tant que mannequin. Vous aimez emmener vos followers avec vous sur Instagram. Vous prouvez régulièrement dans vos histoires ou vos photos que la mode est votre truc. Parce qu’en tant que mannequin, vous savez comment créer une belle tenue. Vous avez déjà eu l’occasion de faire une ou deux coopérations. Mais qui ne devrait pas manquer sur vos photos : votre petit chien. Elle est très mignonne sur vos photos. A-t-elle pu tirer de vous quelques conseils de modélisation ? Quel âge a-t-elle ?

Louisa : Merci pour vos aimables paroles, Cassie est vraiment un ange et si facile à vivre. En fait, on m’a souvent demandé si je pouvais l’amener sur le plateau pour quelques photos. Comme elle est déjà une vieille dame à 14 ans, je veille toujours à ce que cela ne soit pas trop stressant pour elle. Elle est un peu trop vieille pour la grande carrière de mannequin, pour ainsi dire, même si elle a encore l’air d’un bébé.

Credit : mf-mgmt/Shino Photography

GNTM & conseils pour votre demande de GNTM

FIV : Vous avez participé à l’émission Germany’s Next Topmodel il y a quelques années et vous êtes allée très loin – dans le top 5. Quel est le moment de l’émission dont vous vous souvenez le mieux ?

Louisa : J’ai d’innombrables moments dans ma tête que je n’oublierai jamais. Cette période a été un voyage incroyablement excitant, je ne voudrais pas en manquer un seul instant. Chaque endroit, chaque rencontre, chaque séance de photos et de maquillage était spécial. Sans parler du temps passé avec ces filles extraordinaires que j’ai prises dans mon cœur pour toujours. Bien sûr, certains événements ont été particulièrement agréables, comme la séance photo au cirque de Kristian Schuller avec les éléphants, le dîner avec Eva Longoria et Heidi Klum, mon défilé à Los Angeles ou la rencontre avec les filles. à Los Angeles et rencontrer l’icône de la mode Cindy Crawford.

FIV : La prochaine saison n’est plus très loin. Et je suis sûr que beaucoup de filles rêveront de redevenir mannequins cette fois-ci. Quels sont vos trois meilleurs conseils pour les futurs candidats GNTM ? Et quels conseils pouvez-vous donner à ceux qui sont peut-être un peu trop petits selon certaines directives ?

Louisa : Conseil 1 : Soyez vous-même ! En fin de compte, vous convainquez par quelque chose d’unique, tant sur le plan visuel que sur celui du caractère. Vous ne vous souviendrez jamais de vous si vous voulez être comme quelqu’un d’autre. J’ai le mot « muse » tatoué sur ma main. Pour moi, tout le monde est une muse d’une certaine manière et inspire d’autres personnes. Découvrez votre muse et montrez-la au monde entier !

Conseil 2 : Amusez-vous bien ! Que ce soit en tant que danseuse de fond, mannequin ou maquilleuse, pour moi, le plaisir est toujours passé avant le professionnalisme. J’ai fait chaque travail par passion, j’ai ressenti et apprécié le moment. Pour moi, GNTM a été un voyage que j’ai inhalé sans réfléchir. Si vous aimez quelque chose, vous êtes bon, je le crois fermement !

Conseil 3 : N’abandonnez pas ! Même si c’est parfois difficile, si vous voulez vraiment quelque chose, continuez. Ensuite, si cela n’a pas fonctionné, réorientez-vous sans renoncer complètement à votre rêve. Un mélange sain d’ambition, de rêve et de réalisme a toujours été important pour moi. Surtout si vous n’êtes pas « parfait », vous devez toujours vous battre un peu plus que les autres. C’est peut-être plus difficile, mais cela vous rend aussi plus mature et plus fort.

Mon conseil pour tous ceux qui veulent vivre leur rêve mais n’ont pas les mensurations « ultimes » : Essayez-le et soyez confiant ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ? Bien sûr, vous pouvez échouer… mais même dans ce cas, vous retirerez une quantité incroyable d’expérience et de connaissances pour l’avenir. Vous ne pouvez que gagner !

Credit : mf-mgmt/Shino Photography

Louisa sur la transformation du métier de mannequin

FIV : Vous avez commencé à être mannequin il y a une dizaine d’années. De votre point de vue, le métier de mannequin a-t-il évolué au fil du temps ? Si oui, que pensez-vous de ce changement ?

Louisa : Définitivement ! Aujourd’hui, l’individualité et le caractère comptent beaucoup plus que par le passé. Bien sûr, on pouvait marquer des points avec des caractéristiques spéciales à l’époque, mais il y avait toujours cette certaine image de la beauté. Aujourd’hui, vous pouvez avoir des bords rugueux et être apprécié pour cela, cela vous rend intéressant et accessible. Je pense que cette évolution est formidable, la beauté a tant de facettes après tout ! Si le secteur avait été tel qu’il est aujourd’hui, ma taille n’aurait probablement pas été un si gros problème et j’aurais pu réaliser beaucoup plus de choses.

FIV : Au fil des ans, vous avez dû acquérir une grande expérience dans le secteur et rencontrer des personnes intéressantes. Qui est votre modèle actuel dans le secteur de la mode et pourquoi ?

Louisa : Il y a tellement de femmes qui m’inspirent. En commençant par des icônes comme Marilyn Monroe, Brigitte Bardot et Edie Sedgwick. Mon modèle préféré en ce moment est sans aucun doute Rosie Huntington-Whiteley. Elle est belle, classique, a du style et ce petit quelque chose. J’adore son travail en tant que mannequin et sa marque Rose Inc. Rosie est une vraie femme de pouvoir. J’adore les femmes de pouvoir ! En général, j’aime les femmes qui font leur truc et sont différentes, donc elles ont quelque chose de spécial.

Le style de Louisa et les bijoux qui ont un sens

FIV : Les médias sociaux offrent aux modèles des opportunités très différentes. Certains anciens candidats de GNTM aiment tenir leurs fans au courant sur Instagram après la saison. Il y a souvent des collaborations qui se mettent en place. Boucles d’oreilles, montres & Cie : si vous vous suivez sur Instagram, vous portez des bijoux de temps en temps, voire vous avez une coopération dans ce domaine. Quels sont vos bijoux préférés et pourquoi ?

Louisa : Mes principaux domaines sur Instagram sont la beauté et la mode, et bien sûr les bijoux en font partie. J’adore les bijoux délicats, je porte le plus souvent des boucles d’oreilles et vous ne me voyez presque jamais quitter la maison sans plusieurs bagues. Mais j’ai aussi quelques pièces originales, comme une large bague en or de ma mère. Lorsque les bijoux racontent une histoire, je trouve cela particulièrement beau. Par exemple, j’achète toujours une bague délicate sur les marchés d’autres pays, elles me rappellent les beaux moments passés là-bas. Chaque fois que je suis allé dans un autre pays, j’ai ressenti un certain sentiment qui m’a rendu heureux d’une manière particulière. Je ramène ce sentiment à la maison afin de ne jamais l’oublier et de pouvoir m’échapper du quotidien pendant quelques instants quand je le souhaite.

FIV : Sur vos posts sur Instagram, on vous voit souvent dans de belles tenues. Comment décririez-vous votre style ? Vous avez des conseils de coiffure ? Que pensez-vous que chacun devrait avoir dans sa garde-robe à la maison ?

Louisa : Quand les gens me demandent quel est mon style, je réponds toujours : nerveux. J’aime essayer de nouvelles choses, je m’ennuie vite. La mode doit avant tout être amusante et vous plaire, pas aux autres. Nos vêtements reflètent notre caractère. J’ai l’impression de changer constamment et ça se voit dans mes vêtements. Néanmoins, je m’accroche à des valeurs et j’aime les petites et simples choses de la vie. Donc, bien que mon style soit erratique, il est toujours un peu classique et simple. Aucune garde-robe ne devrait être dépourvue de quelques bons basiques, tout le reste est une question de type. Ma pièce préférée en ce moment sont les bottes en caoutchouc de couleur olive. J’aime les porter avec une robe, un pull oversize, un trench ou un manteau d’hiver épais.

Credit : mf-mgmt/Oertelt Photography

« Prévoir c’est bien, lâcher prise c’est encore mieux ! »

FIV : Quand on acquiert autant d’expériences et qu’on peut essayer de nouvelles choses, le temps passe souvent très vite. Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Louisa : Je n’en ai aucune idée. Je vis toujours dans le présent et j’essaie de profiter de chaque jour. Pour moi, tout se passe toujours différemment de ce que je pensais. Les moments inattendus sont ceux qui nous rendent vraiment heureux et que nous n’oublierons jamais. Planifier c’est bien, lâcher prise c’est encore mieux ! Mais je crois fermement que de nombreux autres moments passionnants m’attendent dans ma vie et j’espère pouvoir continuer à vivre mon rêve.

FIV : Merci Louisa pour cette interview, FIV vous souhaite le meilleur pour l’avenir !

Louisa : Merci pour cette grande interview !

Maintenant aussi dans le magazine : Louisa Mazzurana

L’interview de Louisa Mazzurana se trouve également dans le magazine ! Maintenant sur fivmagazine.com, lisez l’intégralité du magazine en ligne :