Entretien avec Alicija Laureen : Expérience GNTM, médias sociaux, doute de soi & conseils

Alicija Laureen Köhler Interview – La plupart des gens connaissent Alicija pour sa participation à la 14e saison de l’émission de casting Germany’s Next Topmodel. L’ex-candidate de GNTM a obtenu la 5e place. Dans cette interview, nous parlons avec Alicija de son passage dans GNTM. Alicija nous parle également de la face cachée des médias sociaux. En outre, Alicija donne des conseils aux futurs mannequins et d’autres astuces pour un appartement bien aménagé.

Doutes sur soi à cause des médias sociaux

FIV : Tu as une grande portée sur les médias sociaux. Avec cette notoriété viennent aussi bien des aspects positifs que négatifs. Entre autres aussi des critiques. Quelle est la pression dans le business pour être toujours « parfait » ? Comment y faire face au mieux ?

FIV Feature X CM Models

Alicija : Personnellement, je suis une personne très perfectionniste, ce qui est une bonne chose, mais qui a aussi son revers de la médaille… la plupart du temps, je me mets des bâtons dans les roues et je me prive de mes chances. L’année dernière, j’ai beaucoup lutté contre mon manque de confiance en moi et en mon corps. Je ne faisais que me comparer. Ce qui m’a rendu malade.

Les médias sociaux répandent de fausses impressions

Alicija : Dans le monde des médias sociaux, on a l’impression que tout est parfait, beau et que c’est la VRAIE vie. Lorsque l’on regarde des influenceurs construire une maison, fonder une famille, se marier, faire du sport et suivre un régime alimentaire sain, on oublie de se voir soi-même. On se plonge dans un autre monde et on oublie le sien. Ses propres besoins, son propre corps. Ce n’est pas parce qu’un certain mode de vie s’applique à une personne et que celle-ci partage son expérience (sans savoir ce que cela peut avoir comme effet sur les autres) que cela fonctionne de la même manière pour toi et ton corps. On peut s’en inspirer, mais on ne peut pas vouloir se l’approprier complètement. Nous avons complètement oublié de faire attention à nous-mêmes et de nous écouter, parce que nous sommes bien trop occupés à montrer aux gens un monde faux (ce qui est en fait fou).

Photo : Fab4Media

L’expérience d’Alicija en matière de perfectionnisme

Alicija : Entre-temps, j’en suis arrivée à un point où je peux en parler (même si c’est encore difficile). En fait, j’aimerais partager mes expériences, mais mon perfectionnisme entre à nouveau en jeu. Mais j’y travaille et cela s’améliore. Pour cette année, j’ai décidé d’être plus moi-même, d’écouter mon cœur et, chaque fois que je pense que cela ne plaira à personne, de le mettre en ligne ou de le partager.

GNTM a complètement changé la vie d’Alicija

FIV : Tu dois ta notoriété entre autres à GNTM. Tu as participé à GNTM en 2019 et tu as obtenu la 5e place. Depuis, tu es un mannequin à succès et tu es active sur les médias sociaux. Comment ta vie a-t-elle changé depuis ta participation à GNTM ?

Alicija : C’est vrai que ça a complètement changé. Si on me l’avait dit plus tôt, je n’y aurais pas cru moi-même.

Alicija ne laisse pas tomber ses fans

Alicija : Après avoir postulé à GNTM, je savais à peu près qu’il s’agissait de « mannequinat », mais je n’avais aucune idée des médias sociaux. J’ai donc plongé dans le monde des médias sociaux sans savoir comment cela fonctionnait correctement. Même aujourd’hui, je me demande si c’est la bonne chose pour moi. Bien sûr, on n’abandonne pas un tel « cadeau » de portée et ses « fans », mais je remarque que justement (justement parce qu’Instagram a tellement changé), je ne suis plus en accord avec mes valeurs intérieures et celles qu’Instagram incarne. J’essaie donc de partager les valeurs qui me sont chères avec mes abonnés.

Photo : Fab4Media

GNTM : le mannequinat est un cauchemar

FIV : Est-ce que le mannequinat a toujours été le métier de tes rêves ? Si oui, depuis quand ?

Alicija : J’ai adoré l’idée de défiler sur les podiums du monde entier, de travailler avec les créateurs les plus divers, de voyager, de rencontrer de nouvelles personnes et de recevoir de belles photos. Mais personnellement, cela ne s’est pas vraiment produit pour moi après GNTM. La réalité est différente de ce qui est présenté dans l’émission. J’ai dû faire l’expérience de ne pas être assez bonne, de ne pas être assez mince et de ne pas être assez grande. C’est ainsi que le job de rêve qu’était le mannequinat s’est transformé en véritable cauchemar après avoir embrassé le ciel de tout cela dans GNTM.

Conseils pour participer à GNTM

FIV : La nouvelle saison de GNTM va bientôt commencer, quels conseils donnerais-tu aux futures candidates ?

Alicija : Profitez de chaque seconde que vous passez sur place, profitez du temps passé avec les autres filles. Soyez reconnaissants de pouvoir voyager et de vivre une telle expérience. Laissez-vous aller et écoutez-vous. Si votre cœur vous dit que ce n’est pas la bonne chose à faire, alors arrêtez. Tout le monde n’est pas fait pour ce genre de pression psychologique et vous vous sentirez mieux, même si tout le monde dit le contraire. Si vous vous sentez bien, donnez-vous à 100%, poussez-vous et soyez gentil avec tout le monde.

Des conseils pour vous aider : Une décoration intérieure parfaite

FIV : En outre, tu accordes une grande importance à l’ordre et à une maison bien aménagée. As-tu des conseils pour une décoration intérieure parfaite ?

Alicija : J’adore l’intérieur, en fait je peux assez bien m’exprimer en matière d’aménagement. Il n’y a pas d’intérieur « parfait ». Regardez dans quoi vous vous sentez bien, rassemblez des idées et créez des petits tableaux de vision/mood boards. N’achetez pas sur un coup de tête, mais prenez votre temps et réfléchissez deux ou trois fois. L’ordre est la moitié de la vie, mais là encore, je sais que tout le monde ne peut pas le faire et que chacun a son propre ordre. Tout ce que je peux dire, c’est que je me sens plus à l’aise dans une maison bien rangée que dans une maison en désordre.

Photo : Fab4Media

Aperçu de l’avenir d’Alicija

FIV : Pour finir, un petit coup d’œil vers l’avenir, nous sommes curieux de savoir ce que tu as prévu pour les prochains temps : As-tu de grands projets, comme un déménagement ou autre, ou quelque chose de spécial à venir ? Donne-nous un petit teaser de ce que tes fans et followers peuvent attendre ces prochains temps !

Alicija : Cette année, j’ai l’intention de beaucoup voyager, de générer de nouvelles expériences pour moi et de grandir mentalement. Faire davantage ce qui me plaît et travailler avec plus de légèreté. Comme je l’ai dit au début, j’aimerais en effet inviter mes followers à prendre davantage soin d’eux-mêmes. J’ai en tête un petit jeudi détox, où l’on pose son téléphone portable, où l’on fait quelque chose pour soi, où l’on passe du temps avec sa famille et ses amis et où l’on prend peut-être une photo pour me l’envoyer. L’idée n’est pas encore tout à fait mûre, mais je voudrais simplement inviter à faire quelque chose pour soi et à ne pas participer à la construction d’une maison, à la planification d’une famille ou à la salle de sport des autres, mais à vivre sa vie et à l’organiser soi-même.

En savoir plus sur le thème Germany’s Next Topmodel

L’interview de Luca t’a plu ? Alors lis ici d’autres interviews d’anciennes candidates de GNTM.

Interview avec Soraya Eckes : GNTM, pression sur les médias sociaux & voyages

Depuis sa participation à la 12e saison de Germany’s Next Topmodel, Soraya Eckes connaît un grand succès en tant que mannequin, mais aussi sur les médias sociaux. Dans l’interview qu’elle a accordée à notre magazine, Soraya parle de la pression que subissent les mannequins sur les médias sociaux, du plus beau voyage qu’elle a fait jusqu’à présent et de la manière dont sa participation à GNTM a changé sa vie. Pour finir, la belle donne quelques conseils aux futures candidates de Germany’s Next Topmodel et nous dévoile ses projets d’avenir.

Entretien avec Vanessa Fuchs : sur sa vie à New York et sa carrière de mannequin

Vanessa Fuchs vit à New York en tant que mannequin à succès et parcourt le monde pour des jobs. Dans l’interview qu’elle a accordée à notre magazine, la gagnante de la 10e saison de Germany’s Next Topmodel parle de sa vie de mannequin très demandée à New York, du métier de ses rêves et explique que les mannequins peuvent avoir beaucoup de succès sans passer par GNTM. En outre, Vanessa parle de ce que cela a été de défiler à la Fashion Week de New York. Le mannequin révèle également qui l’inspire et donne un aperçu de ses projets d’avenir.

Photo: Anouk Hart Styling: Anouk Hart Published: The Diary Issue