Agence de conférenciers : tendances, expériences, VIPs et devenir conférencier ! Interview

Speaker Agency – L’apprentissage est une activité qui ne s’arrête jamais. Nous commençons avec nos parents, au jardin d’enfants, nous allons à l’école, nous suivons une formation ou des études, nous participons à des ateliers, à des formations et à des formations continues, nous apprenons des langues, des arts. Par passion personnelle ou pour gagner plus d’argent. De nombreuses entreprises investissent un peu plus et réservent de véritables experts pour leur entreprise et leurs employés. De nombreux noms ne sont connus que dans les milieux professionnels, d’autres sont éminents et connus de tous. Nous avons rencontré aujourd’hui le propriétaire d’une agence de conférenciers pour parler du secteur, des processus et des conférenciers. Quels sont les sujets importants pour les entreprises, quels sont les sujets tendances ? Peut-être avez-vous des connaissances précieuses que vous pouvez partager. Mais commençons par le début !

Conseil : dans la deuxième partie de l’interview, nous parlons de devenir un orateurdevenir un orateur. Super intéressant pour vous si vous voulez gagner de l’argent avec vos connaissances. Merci à l’orateur principal 1 : Agence de conférenciers (externe).

FIV Feature X CM Models

Agence de conférenciers, expériences et sujets de tendance

FIV : Comment peut-on imaginer une agence de conférenciers, que faites-vous exactement et pour qui ?

Tout d’abord, travailler dans une agence, en tant que manager, n’est bien sûr pas aussi spectaculaire que le travail de l’orateur lui-même ! C’est un travail de bureau. Pourtant, il y a des aspects positifs, comme toutes les personnes intéressantes que vous rencontrez dans le cadre de votre travail. Que ce soit du côté de l’orateur ou du côté du client. On apprend aussi beaucoup, bien sûr, lors des réunions préliminaires mais aussi lors des événements.

En ce qui concerne notre travail, nous nous occupons de tout en coulisse afin de soulager les clients et les orateurs d’un maximum de travail. Le temps, c’est de l’argent, c’est pourquoi nous faisons tout, de la recherche à l’organisation et à la facturation, tout simplement.

Si l’on résume l’activité de l’agence, on constate qu’il s’agit d’une activité de sensibilisation, pour commencer. Pourquoi ? Pour que nous puissions gagner de nouveaux projets, clients et commandes intéressants.

Dans un deuxième temps, il s’agit de la médiation, de l’ensemble du processus, du premier contact avec le client, de la conception, selon le degré d’élaboration des présentations, à la sélection de l’orateur, parfois aussi à sa recherche, aux contrats, à la gestion des voyages.

Un troisième domaine important, la réputation. D’autant plus que nous travaillons également avec des intervenants de premier plan. Le travail quotidien est alors principalement de la communication et de l’organisation ! De nombreux courriels, de nombreux appels téléphoniques, et finalement le travail est planifié et fait.

Entre les deux, bien sûr, on voyage soi-même, on vit quelques événements et, comme je l’ai dit au début, on apprend beaucoup de nouveaux savoir-faire et on fait la connaissance de personnes et de personnages très intéressants !

Expérience en tant qu’orateur

FIV : Vous ne dirigez pas l’agence seul, vous avez toute une équipe derrière vous. Ce serait difficile, car vous êtes vous-même un orateur. L’agence a-t-elle encore le temps et cela vous aide-t-il dans le placement des emplois ?

Oui, l’expérience en tant que conférencier aide beaucoup pour le travail en agence ! D’une part, parce que je peux me mettre à la place de l’orateur, des premières petites présentations aux grands événements, avec des centaines d’invités, de participants ou d’auditeurs.

Selon le type de concept à mettre en œuvre, conférences, mentorat, ateliers, l’éventail est large. Je dois souvent présenter des questions complexes de manière simple. Pour les discours, il y a des sujets qui doivent tenir sur 30 diapositives pour la présentation. Cela contribue à donner confiance aux clients. Je connais la pression des délais, la préparation, mais aussi le trac avant les grands événements !

En même temps, je peux m’adresser directement aux clients de manière empathique, même lorsqu’il s’agit de peurs, comme je viens de le dire dans le cas de la pression des délais ou aussi dans le cadre d’un apport créatif, par exemple avec de nouveaux thèmes ou de nouvelles impulsions qui ont pour but de rendre les gens prêts pour l’avenir, c’est-à-dire souvent les employés et les cadres.

En même temps, je peux aussi soutenir les orateurs, même ceux qui ne donnent pas régulièrement des conférences et qui, souvent, ont encore besoin d’aide pour les sujets, la structure. Cela se produit souvent lorsque nous engageons des experts spéciaux que nous avons d’abord recherchés pour le client. La combinaison de ces deux éléments crée un bon mélange d’expérience, de soutien et de réflexion prospective, que de nombreux clients apprécient dans leur travail.

FIV : Vous avez parlé de trac, en avez-vous encore ?

Cela dépend de la façon dont vous définissez le trac. Je suis excité et anxieux, ça c’est sûr !

Des sujets toujours d’actualité : Affaires, Argent, Personnalité, Motivation

FIV : Quels sont les sujets à la mode et ceux qui sont toujours demandés par les entreprises en matière de formation continue, d’ateliers, etc.

Les thèmes des formations, des ateliers et des discours qui fonctionnent toujours sont principalement des contenus autour du personnel, des managers. La motivation est également un sujet très important ! Les motivations peuvent être diverses, des particuliers qui veulent créer leur propre entreprise, remplissant de grandes salles, aux très petites séries de conférences avec 20, 30 cadres.

Ensuite, il y a bien sûr les grands domaines de la politique et de l’économie, où l’on a toujours besoin d’une expertise dans différents domaines. De même tout ce qui tourne autour des finances, pour les banques, les assurances, ce sont des sujets typiques, qui se renouvellent constamment seuls, par le changement du monde. Les lois changent, les relations politiques, de nouveaux marchés apparaissent.

Argent, impôts, évasion fiscale. Comme vous pouvez le constater, l’éventail des sujets est large. Mais il s’agit toujours d’acquérir des connaissances.

Sujets de tendance : Que nous réserve l’avenir ?

FIV : Qu’est-ce qui est actuellement en vogue chez les clients, quels sont les sujets qui ont le vent en poupe ?

Spontané ? La durabilité en général. De nombreuses industries veulent réduire leur propre consommation, pour des raisons politiques, idéologiques ou aussi pour leur propre image. La mode vient immédiatement à l’esprit, mais il s’agit aussi de construction durable, dans le domaine de l’immobilier et du développement urbain. Quoi qu’il en soit, la durabilité est un sujet à la mode en ce moment.

Dans le domaine des médias et de la publicité, l’accent est mis actuellement sur le marketing social, comment atteindre les gens via les réseaux sociaux, comment traiter en tant qu’entreprise les grands ensembles de données (Big Data) ? Facebook, YouTube, Instagram n’existent que depuis quelques années et TikTok est tout nouveau. Quelle sera la prochaine étape ? La tendance est généralement tout autour de la numérisation, de la réalité virtuelle, de l’industrie 4.0, jusqu’aux jeux, un marché de plusieurs milliards.

FIV : Qu’est-ce qui est réservé le plus souvent, les sujets « classiques » ou les sujets « nouveaux » ?

Thèmes classiques : Finance, argent, personnalité, motivation, formation continue dans les secteurs d’activité, des achats aux ressources humaines, en passant par les ventes. C’est parce que chaque entreprise a un département pour les achats, à peu près tout le monde a le personnel et aussi les ventes, donc les ventes. Chaque année, des millions de nouveaux travailleurs arrivent sur le marché du travail, et leurs connaissances doivent être développées.

Les sujets spéciaux, comme l’industrie 4.0, ne concernent qu’une petite partie de l’industrie automatisée. Une grande partie de l’industrie elle-même, l’économie, mais aussi le commerce ne sont pas affectés.

Intervenants de premier plan : VIPs lors d’événements

FIV : Pouvez-vous également réserver des célébrités comme orateurs ?

Oui, bien sûr, les célébrités sont très populaires pour être réservées par les clients. Comme décrit précédemment, il ne s’agit pas toujours « seulement » de connaissances, mais aussi de confiance en soi, de personnalité, de motivation, surtout avec les orateurs célèbres, il s’agit moins de la vraie matière profonde.

Une situation typique : plusieurs départements se réunissent pour un événement d’entreprise. En d’autres termes, les employés de différents départements qui effectuent différentes tâches dans l’entreprise. Certains ont des connaissances en informatique, d’autres en vente, d’autres en comptabilité et d’autres encore en développement de produits. Les personnes connues, ou leur histoire publique et / ou leur réussite, ont un effet positif sur les participants. L’orateur n’a pas à s’expliquer, il est connu.

Plus le nom de la célébrité est important, plus l’effet de relations publiques est fort, tant en interne qu’en externe. Ce prestige apporte à l’entreprise, directement et indirectement, des avantages en termes d’image, de relations publiques et aussi en interne, un charisme de marque positif, aux employés et aux autres parties prenantes.

Cependant, comme je l’ai dit, les conférenciers célèbres ne sont pas seulement engagés pour des événements publics, mais aussi, par exemple, pour coacher seulement 20 ou 30 cadres.

Parfois, même le banquier d’affaires peut apprendre quelque chose de la célébrité.

FIV : Avez-vous un petit exemple de personne éminente pour moi ?

L’un de mes moments forts personnels, puisque je suis moi-même impliqué dans la finance et l’immobilier, s’est déroulé récemment à Francfort, pour une société financière basée à Londres. Dans le cadre de la Coupe du monde de football européenne, nous avons réussi à gagner Jana Azizi (présentatrice de RTL News Sport, anciennement Sky News) pour l’entreprise. Une grande personne, avec du charisme et une connaissance profonde de son sujet. L’événement s’est déroulé à Francfort et une centaine d’invités de premier ordre ont été invités, venus du monde entier par avion pour participer à cet événement d’une journée. Dans sa conférence, elle a abordé l’actualité du football féminin. Un aperçu intéressant, brièvement dans l’histoire et surtout dans le présent et le futur.

Je peux vous le dire.

FIV : Merci beaucoup pour vos réponses !

Le premier orateur principal peut être trouvé en ligne ici : Agence de conférenciers.

Partie 2 : Devenir un orateur

Lisez maintenant la deuxième partie de l’interview – Que fait un orateur ? Combien gagne un conférencier ? Comment devient-on conférencier ? Après notre entretien avec l’agence de conférenciers, nous avons reçu des commentaires sur le thème « être un conférencier et devenir un conférencier ». Aujourd’hui, nous avons rencontré le propriétaire de l’agence Keynote Speaker One pour discuter de la question qui intéresse un grand nombre de nos lecteurs : Comment devenir conférencier ? Combien gagne-t-on en tant qu’orateur ? Tout le monde peut-il devenir orateur ? Nous avons également voulu commencer par découvrir comment la conférence virtuelle change le monde de la parole – ou le change-t-il ? Nous allons le découvrir maintenant, dans la deuxième interview.