Julia Wulf, la coqueluche de Germanys Next Topmodel, mannequin et star d’Instagram.

Julia a été la gagnante des cœurs lors de la 11e saison de « Germany’s next Topmodel ». En raison d’une maladie, elle a dû abandonner l’émission plus tôt que prévu. Cependant, son look extraordinaire, ses manières ouvertes et légèrement planifiées l’ont menée très loin, plus de 430 000 followers sur Instagram attendent désormais quotidiennement de nouvelles photos de la belle Hambourgeoise. Nous lui avons parlé de New York, de sa participation et du métier de mannequin.

Julia veut travailler à New York

FIV : Julia, j’ai vu que tu étais à New York ! La métropole du mannequinat et de la mode dont rêvent la plupart des mannequins. Qu’est-ce qui fait de New York une ville spéciale pour vous ? Qu’avez-vous fait là-bas ?

FIV Feature X CM Models

Oui, c’est ça ! J’y étais et je suis tout de suite tombé amoureux de la ville. C’est si incroyablement grand et tu as l’impression que le monde entier est ouvert à toi. Ces maisons, les gens, cette convivialité. Ce n’est pas aussi terne et ennuyeux que l’Allemagne et j’aime ça !

En principe, j’étais là pour me présenter aux agences de mannequins, car j’aimerais beaucoup y rester plus longtemps !

FIV : Quelles sont vos expériences en tant que modèle dans cette ville ? Y a-t-il des choses que vous devez garder à l’esprit ?

Je n’ai pas posé là-bas, j’ai cherché une agence. Donc je n’en ai aucune idée.

FIV : Quels sont les points chauds des modèles que vous recommanderiez aux autres modèles ?

Je ne sais pas, je n’y suis resté que 10 jours.

FIV : Quel a été votre moment fort à New York ?

Je me suis éclaté et chaque jour était différent et juste incroyable. Il est difficile de dire quel a été LE moment fort, mais je pense que le moment où je me suis tenue sous le pont de Brooklyn et que tout était si grand et si beau est quelque chose que je n’oublierai jamais.

FIV : Comment faites-vous pour être sans famille et sans amis pendant vos voyages ?

On trouve toujours de nouvelles personnes et je ne suis généralement pas un gars qui oublie vite les choses à la maison, donc tout est cool !

Comment le prochain Topmodel allemand a influencé sa carrière

FIV : Nous vous connaissons tous grâce à Germanys Next Topmodel. Comment votre vie a-t-elle changé en conséquence ?

Absolument. Si je n’avais pas participé à l’émission, je travaillerais certainement encore dans le secteur des services et j’étudierais très probablement. Je vais mettre cela en veilleuse et voyager à la place et (j’espère) gagner beaucoup d’argent !

FIV : Julia, vous avez été très populaire non seulement auprès du jury mais aussi auprès des candidats et des téléspectateurs. Cela se voit d’ailleurs à vos presque 440 000 followers sur Instagram. Comment expliquez-vous cela et surtout votre popularité sur les réseaux sociaux ?edia ? Quelle importance revêtent aujourd’hui des canaux de médias sociaux bien entretenus pour les mannequins ?

Pour être honnête, je ne sais pas pourquoi ça m’a tant fait flipper. Bien sûr, je fais beaucoup d’efforts pour mes photos et je m’assure que tout est beau et agréable à regarder, mais c’est comme ça que les autres filles font aussi. Je suis juste moi-même, je n’ai pas de stratégie et je ne suis pas d’exemples de ce à quoi mon IG devrait ressembler, mais je fais juste mon truc. Et c’est ce que les gens aiment. J’ai eu beaucoup de chance ! Je ne peux pas le faire autrement.

FIV : Rétrospectivement, pensez-vous que cette participation a été bénéfique pour votre carrière ?

Peut-être pas pour ma carrière de modèle normal, mais certainement pour ma carrière de personnalité ! Sinon, je n’aurais pas pris ce chemin en premier lieu.

À propos des modèles épuisants et encombrants

FIV : Le mannequinat a-t-il toujours été le métier de vos rêves ?

Non, pas vraiment. Je n’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire (même pas maintenant), mais je n’ai jamais vraiment pensé au mannequinat, pour être honnête.

FIV : Pour quel créateur aimeriez-vous défiler ?

ALEXANDER WANG ! (Conseil : en savoir plus sur le célèbre créateur : Alexander Wang)

FIV : Pour beaucoup de filles, c’est certainement un rêve de devenir mannequin. À votre avis, qu’est-ce qui est le plus important pour réussir en tant que mannequin ? Quels conseils donneriez-vous aux mannequins en herbe ?

Avant tout, bien sûr, l’apparence et la silhouette. Quiconque affirme le contraire ment ou n’en a aucune idée. Les clients vous réservent la première fois en raison de votre apparence et la deuxième fois, ils vous réservent en raison de votre comportement.

C’est un avantage si vous ne vous plaignez pas et faites exactement ce que vous êtes censé faire. Personne n’a envie de travailler avec des modèles épuisants et encombrants ! Le choix est également très large, alors pourquoi en prendre un qui vous ennuie alors qu’il y en a 1000 qui ne le font pas ?

FIV : Quels sont vos rêves pour votre avenir professionnel ? Y a-t-il quelque chose de spécial à venir dans un avenir proche ?

Malheureusement, je ne sais pas encore où je veux aller dans la vie. En tout cas, je veux réussir et, surtout, être indépendant. Tout d’abord, je veux aller à l’étranger et être mannequin là-bas, juste m’amuser !

FIV : Comment vos amis vous décriraient-ils ?

En tant que personne plutôt honnête et peut-être aussi un peu planifiée.

FIV : Enfin, une question pour vous en privé : à quoi ressemble une journée parfaite pour vous ?

S’allonger sur l’Elbe avec mes amis à 30 degrés et bronzer mon ventre. Ce serait bien en ce moment.

Merci Julia pour cette grande interview.

Si vous voulez en savoir plus sur Julia, consultez son profil Instagram .

  • Lisez tout à ce sujet ici : Le prochain Topmodel allemand.
  • 2017 : Tous les épisodes et les participants : German’s Next Topmodels 2017.