Entretien avec Nina Laureen : Influenceur ayant le sens de la famille – relation heureuse, voyage, charité & Co.

Nina Laureen – Il y a 3 ans, l’influenceur était déjà notre invité pour une interview. Dans notre entretien de suivi, nous parlons des années passées, de nos moments forts et des plus beaux endroits où voyager. Mais ce ne sont pas seulement les endroits lointains comme Bali ou le Japon qui sont importants pour l’influenceuse, mais aussi sa propre maison et ses plus proches confidents comme son petit ami de longue date, sa famille ou ses meilleurs amis. Attendez les nouvelles de la vie de Nina et lisez l’interview de l’influenceuse ici !

Relations, voyages, maison – Nouvelles de la vie de Nina

FIV : Hey Nina ! Nous sommes heureux de vous accueillir pour un entretien de suivi ! Les voyages et les pays lointains sont votre univers et nous aimerions plonger dans cet univers avec vous dans cette interview. Mais d’abord, commençons par un petit rappel. Trois ans se sont écoulés depuis la dernière interview accordée à notre magazine. Donnez-nous un petit aperçu : Quel a été votre point fort personnel au cours des trois dernières années ?

FIV Feature X CM Models

Nina : Merci beaucoup de m’avoir redemandé l’interview ! J’ai vraiment hâte de lire le rapport, c’était super, super sympa la dernière fois. Mes moments forts de ces dernières années… Je ne peux pas vraiment généraliser. Il y a eu beaucoup de beaux moments. Tout est resté en quelque sorte inchangé, je suis toujours avec mon petit ami, ce qui me rend très heureuse, et ce depuis presque 9 ans maintenant. C’est un grand moment pour moi, de pouvoir le redire après trois ans, ou de pouvoir encore le dire. Entre autres choses, j’ai pu voyager beaucoup avec lui en 2019 et j’ai aussi pas mal voyagé seule, ce qui a été un point culminant absolu, notamment le voyage à Tokyo. Je suis tombé amoureux de la ville ! En fait, c’était déjà l’un des points forts de 2019. Mais globalement, c’est un gros point fort d’avoir pu voyager autant. Je crois que je n’ai jamais autant voyagé de ma vie. De Dubaï à Tokyo en passant par Bali, on a vraiment sillonné le monde. C’était mon moment le plus fort et je ne pense pas que j’oublierai jamais cette année non plus.

Puis en 2020, il y a eu un temps fort dont personne n’est vraiment au courant, donc je peux laisser tomber à ce moment-là. J’ai acheté un terrain ici à Oberembt avec Dean, ce qui est un grand moment pour moi, car cela signifie que nous allons nous installer ensemble, même si nous ne nous marions pas ou n’avons pas d’enfants, c’est bien sûr un grand pas pour moi pour lequel je me sens absolument prête et oui, cela s’est passé en 2020, en contrepartie de quoi nous n’avons pas pu beaucoup voyager. Et parce que nous ne pouvions pas voyager, c’est un peu la contrepartie où j’aurais pensé que j’avais encore besoin de temps pour cela, mais en quelque sorte après avoir tant voyagé en 2019, c’était aussi agréable d’être ici pour changer. Nous avions les mains liées, mais une opportunité s’est présentée et nous l’avons bien sûr saisie. C’était l’un des plus grands moments de ces 3 dernières années.

Un nouveau départ avec un nouveau cursus – « La meilleure décision jamais prise ».

FIV : Il y a quelques années, vous avez changé d’orientation, terminé vos études d’architecture et commencé des études de gestion dans le domaine du marketing et des médias numériques. Êtes-vous toujours satisfait de votre choix d’études et où en êtes-vous dans vos études ?

Nina : C’est vrai, j’ai abandonné mes études d’architecture, ce qui a été la meilleure décision que j’ai prise ! Le deuxième diplôme, où je suis en fait dans mon dernier semestre maintenant, je l’ai passé et je m’amuse énormément ! Le sujet que je traite est à l’image de ce que je fais maintenant avec Instagram. C’est assez intéressant de voir à quoi ça ressemble dans les coulisses. Donc pas seulement faire Instagram, mais aussi comment tout cela fonctionne et pourquoi cela fonctionne de cette façon, et cela m’aide beaucoup.

Je pense que je vais définitivement rester dans le secteur. Je suis curieux de voir ce qui va se passer à un moment donné. Pour l’instant, je ne sais pas ce que je vais faire après. J’ai pris tellement de plaisir à le faire que je vais probablement y ajouter une maîtrise. Nous verrons ce que le temps nous réserve.

Le secret du bonheur : le temps passé avec la famille et les amis

FIV : Que vous soyez en voyage ou à la maison, peu importe qu’il s’agisse d’un endroit de rêve ou de votre propre chambre privée. Quand vous vous levez le matin, qu’est-ce qui vous rend heureux ?

Nina : En fait, je pense que vous pouvez deviner après la dernière interview que je sais que j’ai une famille formidable. Que j’ai les meilleurs amis. Que je sache qu’ils sont là. Je ne sais pas, je suis heureux quand je sais : ce soir je vais chez mes parents ou je vais chez des amis.

J’ai hâte de faire les courses avec mon grand-père seul. Si vous me suivez un peu plus longtemps sur Instagram, vous savez que nous partons faire nos courses chaque semaine. Je suis reconnaissante de pouvoir encore tout faire avec lui. Comme il est presque devenu aveugle, c’est encore plus beau de voir à quel point une personne peut être reconnaissante. C’est en fait la plus belle chose pour moi. Quand je me réveille le matin, savoir que j’ai mes proches autour de moi. Peu importe si ce sont mes amis ou ma famille. C’est tout simplement incroyable !

Rêves de Majorque et projets de charité en Afrique

FIV : Comme nous le savons, ton cœur est à Majorque, tu as même voulu y émigrer à un moment donné. Quel est le statut actuel ? Voulez-vous toujours passer les prochaines années en Allemagne ?

Nina : Les plans pour émigrer à Majorque restent simples ! Je pense que c’est un rêve que nous réaliserons un jour quand nous serons plus âgés. Dean et moi avons une petite liste de choses à faire. Nous nous sommes déjà dit que si nous réalisons tout ce que nous voulons réaliser en Allemagne, alors la maison à Majorque ou une petite finka ou si c’est juste une caravane quelque part dans la nature de Majorque. Alors ce serait cool de pouvoir y aller quand on veut.

Mais comme je l’ai déjà dit dans la première question : nous avons acheté un beau terrain ici, qui est vraiment fantastique, et notre priorité est maintenant de construire notre propre maison. Nous avons beaucoup de chance avec le terrain car il se trouve dans le village où nous vivons actuellement. C’est juste à côté des parents de Dean, la tante de Dean et beaucoup d’amis vivent ici. En fait, ils connaissent tout le village grâce à nous et c’est tellement parfait. C’est comme un livre d’histoire pour moi, car je sais que même si je reste ici pendant les 30 prochaines années : J’ai tout le monde autour de moi, tant que mes parents restent ici et mon grand-père, mais je m’en sortirai toujours.

FIV : La dernière fois que vous nous avez parlé, vous avez exprimé le souhait de vous rendre en Afrique du Sud et d’y lancer une campagne de charité. Avez-vous poursuivi cette idée entre-temps et est-elle toujours sur votre liste de choses à faire ?

Nina : Cela a toujours été un de mes grands souhaits et il l’est toujours ! Ce n’est pas encore fini non plus. En fait, j’aurais eu l’occasion de me rendre en Ouganda cette année et de soutenir une grande organisation là-bas. Corona a mis un énorme bâton dans les roues et, malheureusement, cela n’a pas pu se faire, mais j’espère que quelque chose de ce genre se présentera en 2021 ou 2022, je suis vraiment ouvert à tout !

Bali, Maurice, Japon & Co – Destinations futures

FIV : Vous avez déjà coché Tokyo, Bali et New York sur votre liste de voyages. Quels sont les pays et les villes que vous aimeriez visiter prochainement ?

Nina : Je pense que je pourrais en parler pendant trois heures maintenant, car la liste est presque sans fin, parce que pour moi, voyager est tout simplement la plus belle chose au monde. J’aime donc être ici, j’ai aussi besoin de mon point d’attache, mais c’est aussi agréable de s’immerger dans des cultures différentes. C’est pourquoi je pourrais parler pendant 100 ans des prochaines destinations où je veux absolument aller. Mais en haut de ma liste de priorités, il y a sans aucun doute l’envie d’explorer un peu plus le Japon ! Je n’ai été qu’à Tokyo jusqu’à présent et il y a tellement d’endroits incroyablement cool ! Par exemple, il y a des endroits comme Okinawa : on dirait les Caraïbes, certaines parties d’Okinawa ou de Nagano, où l’on peut simplement skier et regarder des tas de neige.

Il y a tellement d’endroits au Japon que j’ai vraiment envie de voir et c’est certainement l’une de mes prochaines destinations de voyage que je vais poursuivre. Et sinon, oui, Bali est aussi de nouveau en haut de ma liste de choses à faire. Je ne sais pas, ça me manque. C’était juste une si belle expérience.

Puis nous avions en fait également prévu l’île Maurice pour cette année. Nous avons tout réservé… malheureusement ça ne s’est pas produit. J’aimerais vraiment y retourner. Donc, ce sont les trois destinations : C’est ce que j’aimerais faire en 2021, si je peux enfin le faire.

FIV : Merci beaucoup pour cette interview, j’ai apprécié d’en savoir plus sur vous.
Le magazine FIV vous souhaite le meilleur pour votre avenir et un succès continu.