Réalisateur et producteur vidéo Jacques Brown

Jacques Brown est un réalisateur et producteur international de vidéos originaire d’Afrique du Sud qui vit et travaille à Dubaï. Il a découvert sa créativité à un jeune âge et en a fait une profession. Il transforme ses visions imaginatives en réalité grâce à ses compétences artistiques. Il est important pour lui de partager sa passion avec d’autres personnes et de créer quelque chose de grand ensemble. J’ai parlé avec l’ambitieux producteur de vidéos de sa vie et de son métier.

Jacques Brown : producteur vidéo par vocation

FIV : Jacques Brown, vous êtes un réalisateur et producteur international de vidéos et vous êtes actuellement en train de tourner une publicité à Dubaï, pouvez-vous nous en dire plus ?

Jacques : Dubaï est une ville fascinante qui ne cesse de m’étonner par son offre large et variée pour les personnes créatives comme moi. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que des personnes de toutes cultures, religions et origines politiques travaillent et vivent ensemble en paix. C’est ce mélange de personnages qui m’inspire.

FIV : A quoi sert la vidéo promotionnelle et avec qui tournez-vous ?

FIV | Magazine

New Issue! #26 with San Diego Pooth - Newcomer now in Tampa / USA FIV Magazine: All Covers

Jacques : Je réalise le tournage d’une publicité pour une marque de parfum appelée « Cupid » et je travaille main dans la main avec la représentante de la marque, Andreea Zoia. Elle-même joue également dans le film. Cette publicité sera différente des « publicités grand public » normales qui sont actuellement sur le marché. Le style sera bien sûr glamour et beau, mais le film emmènera également le consommateur dans un voyage dans le monde dramatique, parfois tragique et en même temps ironique des amants historiques tels que Roméo et Juliette, Tristan et Isolda et Napoléon et Joséphine.

FIV : Cela a toujours été le métier de vos rêves ?

Jacques : Sans aucun doute, malgré mon début de carrière tardif dans le métier. Je sens que c’est ma vocation et mon devoir de mettre en pratique les visions qui me viennent et de les partager avec le monde.

FIV : Quand avez-vous commencé ?

Jacques : J’ai commencé en 2010, quand j’avais environ 37 ans.

La recette du succès de Jacques : croire en soi !

FIV : Qu’est-ce qui doit être pris en considération lors du tournage d’une vidéo promotionnelle ?

Jacques : Un tournage commercial dépend de la discipline de toute l’équipe, différents facteurs jouent un rôle. Ce n’est que si vous êtes entouré de la bonne équipe que vous réussirez en tant que réalisateur et producteur de vidéos. Tout d’abord, il faut avoir une vision et être inspiré, ensuite, il faut y croire de tout son cœur. Si votre équipe est également inspirée par le projet, alors le miracle se produit.

FIV : Quelles ont été les meilleures expériences de votre carrière jusqu’à présent ?

Jacques : Le meilleur souvenir de ma vie jusqu’à présent est sans aucun doute mon premier court-métrage réalisé par moi-même. J’ai aussi toujours un bon souvenir d’un projet scolaire que j’ai réalisé avec mon père quand j’étais enfant : Une araignée géante qui peut vraiment bouger ! Je pense que ce souvenir établit la norme pour savoir jusqu’où je vais pour mon art. Au début de ma carrière de producteur de films, j’ai dû me battre pour m’en sortir ! J’étais trop pauvre pour réserver de grands lieux de tournage, m’offrir du matériel adéquat, des accessoires et des acteurs. Je devais les supplier de m’aider dans mes projets. Ces expériences ont été formatrices et importantes pour moi et ont fait de moi le producteur et le réalisateur de films que je suis aujourd’hui.

FIV : Avec quelles célébrités avez-vous travaillé ?

Jacques : Les grands artistes, quelle que soit leur notoriété, sont comme moi. Ils aiment ce qu’ils font, ils se poussent à devenir de plus en plus performants et ils ont une grande passion pour leur art. Donc peu importe qui ils sont ou d’où ils viennent. Lorsque nous nous rencontrons pour discuter d’un nouveau projet, nous nous rendons dans un lieu créatif où nous pouvons être tous deux également créatifs. Un endroit magnifique pour partager la créativité des uns et des autres.

FIV : Quel a été votre projet le plus intéressant jusqu’à présent ?

Jacques : Je pense que l’araignée que j’ai faite avec mon père quand j’étais adolescente.

FIV : Pouvez-vous citer quelques grands noms avec lesquels vous avez travaillé jusqu’à présent ?

Jacques : Je n’ai pas encore travaillé avec de très grands « noms », mais vous pouvez les prévenir : J’arrive !

 

Jacques, producteur de vidéos : « La pudeur est une priorité ».

FIV : Quelles sont vos qualités qui sont particulièrement importantes dans votre profession ?

Jacques : La production de films étant très dynamique, il faut avoir un certain nombre de qualités pour bien faire son travail. Vous devez posséder un large éventail des qualités requises pour tout poste de direction afin de diriger l’équipe de la conception à la réalisation du produit final. Cependant, je pense que l’humilité doit primer sur tout le reste.

FIV : À quoi ressemble une journée de travail moyenne pour vous ? Y a-t-il une journée de travail normale ?

Jacques : Cela n’existe pas dans mon monde. Il n’y a pas de journée de travail normale pour moi. Un jour, je porte des vêtements amples et des pantoufles, puis je conduis pour trouver des endroits sympas. Le lendemain, je suis en costume et en réunion avec un nouveau client. Parfois, je passe ma journée dans mon pantalon de survêtement préféré et j’écris un scénario à la maison. Mais je sais ce qu’est une journée parfaite pour moi : une journée sur le plateau avec mon équipe.

FIV : Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Jacques : J’aime le fait que chaque projet et chaque client soient différents, ce qui me permet de toujours relever de nouveaux défis. J’ai l’occasion de travailler avec les différentes disciplines créatives telles que la musique, le stylisme, l’écriture, l’éclairage, les accessoires, les lieux, etc. pour créer un monde fantastique. En fin de compte, mon travail me donne l’occasion de voyager dans des endroits différents que d’autres personnes ne verront jamais au cours de leur vie. Je rencontre des personnes incroyablement talentueuses et créatives qui partagent mes expériences avec moi.

FIV : Vous êtes à l’aise dans le monde de la mode grâce à votre travail, qu’est-ce qui vous attire particulièrement dans la mode ?

Jacques : C’est le mélange des tissus et du design qui s’assemblent et qui sont présentés par les modèles. Il s’agit de la beauté et de la création de différentes facettes avec du caractère et de la personnalité et, dans mon cas, de la remplir d’une histoire. Un art qui vend des émotions, c’est exactement ce que j’aime dans le secteur de la mode.

Jacques Brown a de grands projets pour l’avenir

FIV : Sur quel projet aimeriez-vous travailler à l’avenir ? Avec qui aimeriez-vous travailler ?

Jacques : Je veux absolument travailler avec des marques de luxe comme Coco Chanel, Calvin Klein, Versace & en haut de ma liste : Victoria’s Secret. Il y a tellement de designers, de mannequins et d’acteurs talentueux dans le secteur, je veux travailler avec le plus grand nombre possible. Chacun est individuel et a son propre style, ce qui rend chaque projet unique.

FIV : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Classiquement : Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Jacques : Dans un avenir proche, je peux imaginer fonder et construire une société de production prospère. Avec cette entreprise, je ne veux pas faire des films publicitaires classiques, mais des longs métrages personnels, propres. Les longs métrages sont mon grand amour.

FIV : Avez-vous des conseils à donner aux nouveaux arrivants qui débutent leur carrière dans votre secteur ?

Jacques : Faites en sorte que votre travail soit épanouissant, quoi que vous fassiez. À la fin de la journée, c’est ce qui compte.

FIV : Merci beaucoup pour cette interview !

Plus d’informations sur le producteur et réalisateur de vidéos Jacques Brown

  • Jacques Brown Facebook