Articles

Emmy Makeup Pro de Paris: Conseils et astuces de maquillage et de beauté – Exclusive Interview

Emmy Makeup Pro est une chroniqueuse beauté, maquilleuse artistique professionnelle et influenceuse de Paris. Elle partage sur sa chaîne Youtube et ses réseaux sociaux les dernières tedances maquillage, ses conseils et astuces de beauté. En septembre, Emmy a sorti son premier livre: « Pas comme les autres » pour fêter les 10 ans de sa chaîne Youtube dans lequel elle raconte son parcours de vie, remercie ses warriors (sa communauté) et fait passer son message : « Il faut garder le sourire quoi qu’il arrive et se battre pour accomplir ses rêves. » FIV Magazine est heureux de partager avec vous une interview exclusive avec cette talentueuse influenceuse et artiste professionnelle makeup de Paris.
Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?

Influenceuse Maquillage & Beauté de Paris

FIV: Salut Emmy ! Comment vas-tu ? Tu es aujourd’hui une des plus influentes youtubeuses Makeup et Beauté avec plus de 1 million de followers. Ta passion et ta détermination t’ont permis de devenir une chroniqueuse de beauté et une maquilleuse artistique professionnelle à succès. Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer sur les réseaux sociaux et quel a été ton plus gros succès sur Youtube ?
Emmy: Quand je faisais mon école de maquillage il y a bientôt 10ans, août 2019, j’ai demandé à ma prof où elle trouvait son inspiration. Elle m’a expliqué qu’elle regardait des vidéos de maquillage sur internet. En rentrant à mon domicile j’ai cherché et je n’ai pas trouvé. On avait pas internet sur le téléphone en 2007, lol ! Le lendemain elle m’a expliqué que cela n’existait pas en France et qu’il fallait taper makeup. C’est comme cela que m’est venue l’idée de faire des vidéos de maquillage mais en français. Je pense que mon plus gros succès c’est la semaine de l’horreur. Un événement que j’ai créé il y a 8 ans au moment d’Halloween oú je sors chaque jours pendant une semaine avant le 31 octobre une vidéo effets spéciaux. Ma vidéo la plus vue est celle d’un oeil crevé avec pratiquement 8 000 000 vues. Impressionnant !
FIV: Tu dois être très occupée entre ta chaîne youtube, ton compte instagram, tes nombreux évenements beauté et tes projets pro. A quoi ressemble une de tes journées ?
Emmy: C’est difficile de décrire une journée type car il n’y en a pas. Chaque jour est une nouveauté et c’est ce que j’aime. On va dire : je me leve le matin, je regarde mon insta(mon réseau préféré), je check mes mails, je me lève, je me prépare puis je réponds aux mails. Je passe des coups de fils, je réceptionne mes colis… une fois par semaine je filme.
FIV: En tant qu´influenceuse, tu as souvent l’occassion de travailler avec des entreprises. Qu’est ce qui est primordial pour toi lorsque tu acceptes de coopérer avec une marque ?
Emmy: Que le produit soit conforme à la description et surtout qu’il soit en adéquation avec mes valeurs et celle de ma communauté.

Les nouvelles marques de maquillage en « vogue » à Paris 

FIV: Grâce à ta profession de chroniqueuse beauté et maquilleuse artistique professionnelle, les marques de cosmétiques n’ont plus de secret pour toi. Quelles sont les nouvelles marques de maquillage et de beauté « en vogue » à Paris et que tu aimerais nous recommander ?
Emmy: TarteCosmectics est arrivée très récemment mais je connais cette marque depuis longtemps. C’est une marque novatrice, qualitative et raisonnable niveau prix. J’adore leur produit qui ont une tenue et un rendu impressionnant. La seconde marque c’est HudaBeauty. Elle est arrivée en France il y a deux/trois ans et c’est une marque que j’affectionne tout particulièrement car elle innove sans cesse.

Conseils et astuces pour un Natural Glowy Makeup Look

FIV: Quels sont tes conseils et astuces beauté pour un Natural Glowy Makeup Look ?

Emmy:

  • Soin visage : masque au moins une fois par semaine avec un gommage
  • Base farsalli verte qui donne une lumière et un aspect lisse à la peau incomparable
  • Fond de teint Amazonian Tarte qui est exceptionnelle : Glow Tenue Rendu
  • et la palette highlighter d’HudaBeauty

 Hydratation, rouge à lèvres et fashion look pour la saison Automne/Hiver

FIV: En tant que professionnelle dans le domaine de la beauté, quel est ton secret pour hydrater et prendre soin de ta peau ?
Emmy: Appliquer matin et soir une bonne crème visage et surtout bien nettoyer sa peau. Éviter le lait démaquillant je trouve que cela bouche les pores. Je préfère l’eau micellaire mais c’est une question de gout. Le soir appliquer un sérum. J’aime beaucoup le Midnight Recovery de Khiel’s. On s’en immédiatement son efficacité sur la peau : souplesse, tonicité et lumière.
FIV: Quel est ton Top 5 Rouge à lèvres flash et longue tenue ?
Emmy: Je n’applique pas de rouge à lèvres flash je préfère des couleurs plus sobre. J’adore HudaBeauty et KatVonD
FIV: Sur tes réseaux sociaux, tu n’hésites pas à combiner beauté et mode qui sont finalement très liées. Si tu devais nous décrire ton look automne/hiver 2019/2020, à quoi ressemblerait-il ?
Emmy: Bonne question. Cuissardes, gros pull en laine, petit chapeau couleur des cuissardes et sac à main.

« Les makeup faux pas » à ne surtout pas faire

FIV: Quels sont pour toi « les makeup faux pas » à ne surtout pas faire ?
Emmy: Je pense qu’en terme de maquillage il est difficile de juger car les goûts et les couleurs sont propres à chacun. On va dire qu’il faut éviter :
  • le teint orange
  • les sourcils arqués oranges
  • contour de levrès beaucoup plus foncé
  • l’anti-cernes blanc marqué

+

Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?

Le livre de contenu : Rédaction de bons textes SEO – Recommandation de livre

L’optimisation des moteurs de recherche, ce qu’on appelle les SEOs, sont très importants de nos jours. Alors que dans le passé, le marketing apprenait encore les méthodes classiques de la publicité autour de la vente directe ou de la distribution de flyers, aujourd’hui l’optimisation des moteurs de recherche est l’un des outils centraux. Surtout lorsqu’il s’agit de commercialiser des produits. Pour tous les indépendants qui possèdent une petite entreprise, mais aussi pour les grandes boutiques en ligne, le référencement sur des plateformes telles que Google, Bing, Yahoo ou Yandex est une grande aide. Selon le pays dans lequel vous voulez vendre. C’est pourquoi nous avons rencontré aujourd’hui l’auteur de « The Content Book », Stefan M. Czaja.

Le livre de contenu – Recommandation de livre

Au lieu d’un principe de questions-réponses, nous voulions savoir aujourd’hui quels sont exactement les conseils d’optimisation pour les moteurs de recherche que tout le monde peut appliquer.

<a>

10 Conseils SEO de l’expert

FIV : L’optimisation pour les moteurs de recherche semble compliquée, surtout pour ceux qui n’en ont pas encore beaucoup entendu parler. Si vous décomposez tout en 10 règles simples, quels seraient vos conseils ou quelle serait votre liste de contrôle pour le référencement ?

En fait, l’optimisation pour les moteurs de recherche est compliquée lorsque vous travaillez dans des domaines tels que l’immobilier, l’assurance ou les produits financiers. Mais quiconque a créé son propre produit de niche, par exemple dans le domaine des tasses durables pour boissons, des vêtements pour enfants ou des pièces de tuning pour automobiles, peut bouger beaucoup avec des conseils relativement simples. Disons que 70% est possible grâce à un travail propre et structuré. Nous pouvons jeter un coup d’œil détaillé à ce qui compte exactement.

Texte et Langue

Vous écrivez principalement pour les gens, dans un deuxième temps seulement pour les moteurs de recherche. Beaucoup d’entre vous entendent parler du mot magique « mots-clés », mais ne savent pas exactement ce qu’il signifie. Les mots-clés sont des termes de recherche qui sont fréquemment utilisés et sont donc un must absolu dans les textes bien écrits SEO. Cependant, la qualité est plus importante que la quantité. Si vous écrivez des textes uniquement pour le moteur de recherche, vous pouvez simplement écrire 1000 fois de suite : « Acheter un bien, vendre un bien, acheter un bien, acheter un bien, vendre un bien, acheter un bien, vendre un bien… ».

Mais ce n’est pas si simple. Ce que vous devez faire, c’est être une sorte de miroir, une sorte de Wikipédia. Cela signifie qu’un portail fournit à ses utilisateurs des informations avec une certaine valeur ajoutée. Dans le meilleur des cas, bien sûr, l’objectif est d’être meilleur que la concurrence, bien structuré et généralement plus facile à atteindre. En outre, il y a le lien interne, de sorte que vous lier d’autres termes dans votre blog quand ils sont mentionnés dans un article. Cela permet aux utilisateurs de rester plus longtemps sur le site.

Il est donc nécessaire de créer de la qualité, de produire des contenus à valeur ajoutée. En règle générale, les textes doivent compter au moins 600 mots. Encore mieux, bien sûr, sont les textes avec environ 800 ou même 1.000 mots. Si vous décrivez un article de boutique en ligne, 300, 400 mots suffisent. Les textes doivent toujours être rédigés de manière à ce que l’on veuille les lire soi-même et qu’ils offrent une telle valeur ajoutée qu’ils créent des « effets aha ».

  • Ecrire les textes de la façon dont vous voulez qu’ils soient lus, vous mettant dans le rôle du lecteur
  • Utilisez dans votre article, les titres et les mots du corps du texte qui sont souvent recherchés dans le contexte du sujet courant
  • lire d’autres pages de votre blog, par exemple avec un terme technique, de sorte que le temps que les utilisateurs passent sur votre page augmente
  • Pour les articles vous devez collecter au moins 600, mieux encore 1.000 mots
  • Pour les produits de la boutique en ligne environ 300, 400 mots sont suffisants

analyses et logiciels

Travaillez dès le début avec l’analyse Web, comme Google Search (gratuit) et Google Analytics (gratuit). Bien sûr, il existe aussi des programmes qui coûtent 400 euros par mois. En fin de compte, cependant, la version gratuite de Google est généralement suffisante pour l’analyse simple. Avec Google Search et Google Analytics, la performance de la page peut être vérifiée dans les moteurs de recherche, par Google Search, le comportement des utilisateurs, par Google Analytics.

Votre grand objectif est d’amener les mots-clés et les différentes pages à la première page. Idéalement, tout d’abord. C’est là qu’a lieu la plus grande partie de l’interaction de l’utilisateur. Vous utilisez Google Search pour cela.

La première étape importante dans Google Search, vous devez ajouter un sitemap. Si vous utilisez WordPress, vous pouvez utiliser le plugin SEO Yoast pour générer votre sitemap. Ceci crée automatiquement un sitemap, qui contient tous les articles, produits, catégories et beaucoup plus de votre site Web. Chaque fois qu’une nouvelle page apparaît, le plan du site se met à jour automatiquement. Google l’enregistre en soumettant initialement le plan du site, ce qui rend l’indexation du site plus rapide. L’indexation signifie que la page apparaît dans le moteur de recherche.

En règle générale, un nouvel article commence à la page 8, 9, 10, après quoi il monte progressivement à la page deux, trois ou quatre. Il est donc important d’élargir le contenu après trois ou quatre mois pour qu’il monte encore plus haut et atteigne de plus en plus de lecteurs. Dans Google Search, les résultats peuvent être facilement visualisés dans un tableau. Par exemple, vous pouvez voir des augmentations, mais tout aussi bien des pertes.

Une sélection de pages ciblée, dans laquelle il vaut la peine d’investir du temps, est donc possible, puisque vous êtes juste avant la page 1, ou juste avant la place 1.

Cette optimisation constante montre à Google que vous améliorez constamment votre site et rendez le contenu plus attractif pour les utilisateurs. En même temps, les visiteurs de votre site Web obtiennent de plus en plus de contenu informatif. Une situation clairement gagnant-gagnant, qui augmente à la fois le placement dans le moteur de recherche et la portée. C’est pourquoi il vaut la peine de travailler avec un logiciel dès le premier jour, mes recommandations sont Google Search et Google Analytics. Les deux peuvent également être utilisés à merveille à partir d’un smartphone et donc être actifs sur la route.

  • Utiliser le logiciel depuis le début
  • Google Search donne des informations sur le placement dans le moteur de recherche
  • Google Analytics donne des déclarations sur le comportement des utilisateurs sur votre portail en ligne
  • Si à tout moment vous voulez atteindre plus de 500.000 visiteurs par mois, vous pouvez faire de la planification avec des outils logiciels comme Xovi (payant)

Lien (Onpage)

Lier le contenu pertinent d’autres sites Web. Comme mentionné précédemment avec le lien interne, vos propres valeurs augmentent si vous liez des articles appropriés, déjà existants sur votre site. Non seulement les propres pages internes doivent être liées, mais dans le meilleur des cas aussi des pages externes, qui offrent un contenu pertinent et représentent une valeur ajoutée pour les lecteurs.

Dans l’exemple concret, une liaison optimale ressemble à ceci. Si nous nous en tenons au thème de l’immobilier, il peut s’agir d’articles professionnels, par exemple de Spiegel, Welt ou encore du Handelsblatt. Si le Spiegel explique comment les vieux bâtiments peuvent être intelligemment déductibles de l’impôt, le Handelsblatt informe sur la manière de répercuter les coûts de modernisation sur les propriétaires. Grâce à ce lien, nous offrons aux utilisateurs une valeur ajoutée supplémentaire et, en retour, nous augmentons le temps que les utilisateurs passent sur notre propre site.

Il est important que ces pages s’ouvrent dans un nouvel onglet afin que l’utilisateur ne quitte pas son propre site pour visiter d’autres articles liés.

  • Les bons textes SEO doivent contenir des liens
  • Liens internes vers des articles similaires ou d’autres articles
  • Liens externes vers des contenus tiers pertinents
  • Les liens externes doivent toujours être ouverts dans le nouvel onglet
  • Liens arrières (Hors page)

Obtenez d’autres sites pertinents pour lier vos articles eux-mêmes. Les backlinks ont le grand avantage que d’une part ils envoient les visiteurs directement sur votre propre site web, d’autre part les backlinks montrent aux moteurs de recherche que votre propre page pourrait être pertinente pour un certain sujet. Mais qu’est-ce qu’un backlink exactement ?

Backlinks est une référence externe à un site web. En principe, la collection de backlinks peut être illustrée en visitant un bar. Nous sommes debout au bar, le bar est très fréquenté et un nouveau visiteur entre dans la salle. Personne ne parle de lui, donc je ne le remarque pas non plus. Vient ensuite une personne dont les gens commencent à parler. La gauche et la droite sont murmurées, bien sûr je deviens aussi attentif à la personne. Bien que je ne sache pas qui elle est et encore moins ce qu’elle fait, je ne la vois que dans le contexte où les gens parlent d’eux-mêmes. Immédiatement, je prends également connaissance des personnes concernées et je vais peut-être même en parler à mon interlocuteur, regardez ici, qui est-ce ? Plus les gens en parlent, plus ils prennent conscience de quelque chose. Plus vous collectez de backlinks, plus vous devenez important pour les moteurs de recherche.

C’est pourquoi il vaut la peine de collecter des liens de manière ciblée, de contacter d’autres blogs, d’autres sites web, d’essayer de créer du bon contenu pour que d’autres le reprennent, le lient ou le partagent.

  • Liens retour sont des liens externes vers votre site Web
  • Liens arrières pour les visiteurs directs
  • Liens arrières augmentent le classement des moteurs de recherche

Vitesse de charge

Enlevez de votre côté tout ce qui pourrait le ralentir sous quelque forme que ce soit. La vitesse de chargement est si importante de nos jours, alors que 60 à 70 % du trafic est acheminé par des appareils mobiles. Tout le monde n’est pas à proximité immédiate d’un mât de transmission, c’est pourquoi il est particulièrement important que le contenu soit rapidement disponible pour l’utilisateur. Si votre site web prend dix, douze secondes pour se charger, il sera déclassé par rapport à la concurrence. Par conséquent, une page doit toujours être « mince », aussi mince que possible.  Tout ce qui augmente la vitesse de chargement de la page doit être désactivé. Avec WordPress, par exemple, ce sont souvent des plug-ins qui sont souvent installés mais pas vraiment utilisés.

Mais un problème beaucoup plus important sont souvent les photos et les images. Si vous essayez de télécharger 10 photos de 10 mégaoctets chacune, vous avez déjà créé 100 mégaoctets de trafic pour une seule page. Avec des photos compressées, vous pouvez compresser les photos à seulement 70 kilo-octets et ensuite ajouter éventuellement une vidéo YouTube appropriée. En conséquence, 10 photos n’ont plus que 0,7 mégaoctets et la page se charge plus de 100 fois plus vite.

Nous n’avons pas besoin d’aller beaucoup plus loin dans le sujet au début, il est important de s’assurer que les photos sont aussi petites que possible et qu’aucun plug-in inutile ne fonctionne en même temps.

  • La vitesse de chargement de la page doit être aussi rapide que possible
  • Tout ce qui n’est pas nécessaire doit être désactivé
  • Photos et graphiques doivent être compressés
  • Désactiver les plugins non utilisés lors de l’utilisation de WordPress

Page URL

Utilisez des URL claires et lisibles. Google, mais aussi d’autres moteurs de recherche lisent les pages, les images et leurs noms de fichiers avec leurs algorithmes très précisément. Plus ces noms de fichiers sont précis, plus ils sont lisibles et catégoriables pour Google. Par conséquent, vous devez toujours vous assurer que l’URL de votre page est bien écrite et que tous les mots de remplissage tels que « et », « am », « with » sont supprimés.

Je vais juste vous écrire un petit exemple que vous pourez utiliser plus tard dans l’interview. Ce que nous avons souvent dans la vie quotidienne d’une agence de publicité, ce sont des clients qui, par exemple, créent des produits, qui portent ensuite le nom d’un numéro d’article. Pour Google, bien sûr, il est absolument impossible de savoir de quoi il s’agit. Voilà à quoi ressemble la meilleure pratique :

  • « Mauvaise URL » : www.example.com/p245
  • « Bonne URL » : www.example.com/sneaker-nike-air-mann-gruen)

Description de la méta description à partir des pages

Ecrire des méta-descriptions individuelles pour chaque article, mon conseil pour WordPress : SEO Yoast. Les méta-descriptions sont des extraits de texte que vous pouvez trouver dans les résultats de recherche sur Google, ou sur d’autres plateformes. Si vous n’ajoutez pas votre propre méta-description, vous en aurez une par hasard.

Ici aussi, je vous dirais que je vous enverrai deux bons exemples plus tard, que vous pourrez utiliser pour l’interview ! Ici, la différence devient rapidement claire. Dans le premier exemple, le moteur de recherche saisit un texte qu’il trouve raisonnablement approprié, quel que soit l’extrait, dans le cas le plus malheureux, par exemple le menu. Le deuxième exemple montre une méta description ajoutée par le webmaster ou le gestionnaire de contenu.

  • Aucune méta description : « Nos services – Votre contact chez nous – Toutes les offres – Appartement/achat – Appartement/location – Maison/achat – Maison/location – Propriété/achat – Propriété/commercial… »
  • Avec Meta description : ?maisons et les maisons de ses propres à l’achat ✓ Les offres d’achat actuelles pour les maisons unifamiliales et maisons mitoyennes trouvent avec immobilo.de ✓ de leur Allemagne-loin… ?</li ?

Signalisation des médias sociaux

L’activité et la communauté, c’est ce qui compte. Comme mentionné précédemment, la durée pendant laquelle l’utilisateur reste sur le site est d’une importance primordiale, tout comme l’interaction, d’où l’importance d’établir des liens internes pour que l’utilisateur interagisse avec le site. Quand il s’agit de backlinks, nous avons déjà appris qu’il s’agit de mettre en place des signaux qui renvoient à notre site Web depuis l’extérieur. Bien sûr, ce n’est pas seulement possible avec des fournisseurs tiers, mais aussi avec les réseaux de médias sociaux.

Plus les utilisateurs sont actifs et plus ils sont dirigés activement des réseaux sociaux vers leur propre projet Internet, ou au contraire, plus ils partagent souvent le contenu de notre projet Internet dans les réseaux sociaux, mieux notre propre site sera classé par les moteurs de recherche.

En termes simples, cela signifie utiliser Instagram et Facebook pour attirer activement l’attention des utilisateurs sur vous. Plus ils parlent de vous, mieux c’est. Une source de lien très forte est également YouTube, à travers le marketing vidéo, vous pouvez créer des sources de backlink extrêmement durables. Certaines vidéos ont plus de 4,5 ans à la place 1 pour un certain sujet.

  • Utiliser les canaux sociaux
  • Lien de vos canaux sociaux vers votre site Web
  • Parties actives Contenu de votre site Web dans les médias sociaux
  • Créer une communauté active qui clique sur votre site, mais partage aussi votre contenu

Images et graphiques

Les URL doivent être claires et faciles à lire (mots-clés), les images aussi. Par conséquent, lors de l’enregistrement de vos graphiques et photos, assurez-vous que les noms de fichiers contiennent des mots-clés importants. Ma recommandation est ici, d’abord mis sur les mots-clés et utilisé une description de l’image pour la deuxième moitié du nom de fichier.

Imaginez que vous avez un graphique avec un gestionnaire de médias sociaux tenant une tablette dans sa main. L’article traite de la surveillance des médias sociaux. Vous rassemblez maintenant les deux dans le nom du fichier. Ceci ressemble à ceci, comparé à un mauvais nom de fichier, par exemple si la photo vient directement de l’appareil photo.

  • « Bad » Nom de fichier:
  • « Bon » Nom de fichier:

Si vous insérez votre image dans le corps du texte, vous devez également vous assurer de lui donner une description. Une telle description est alors dans le code HTML et non seulement donne à Google une idée de ce qui se cache derrière ce graphique, mais aide aussi d’autres personnes handicapées, comme les personnes aveugles lorsque les programmes lisent les pages pour eux.

  • balise HTML de l’image, sans description
    <img src= »https://example.com/image.jpg » />
  • balise HTML de l’image avec description
    <img src= »https://example.com/image.jpg » alt= »Image Description for Search Engine Optimization (SEO) » />

Contenu à valeur ajoutée

Contenu à valeur ajoutée pour les classements et la viralité. Après tous les conseils, je veux revenir à la chose la plus importante, le contenu à valeur ajoutée. Si vous fournissez le meilleur article sur un sujet, il y a de fortes chances qu’il soit bien placé. Si vous n’avez pas un seul article, mais plusieurs, de préférence plus de 400, 500 articles, que vous construisez sur une plus longue période de temps, alors votre projet web entier sera bien noté. Le tout est donc de fournir aux utilisateurs de nouvelles informations qu’ils peuvent recueillir, partager et, idéalement, consulter à nouveau.

Alors n’écrivez pas seulement des textes comme un travail, mais comme un auteur qui veut offrir quelque chose à ses lecteurs. Si vous tenez compte de tout cela, vous pouvez créer un grand projet en ligne. Résumons les 10 points encore une fois, comme une petite liste de contrôle SEO !

Sommaire – Liste de contrôle

  1. texte et langue – vous écrivez d’abord pour les gens, puis pour les moteurs de recherche
  2. Analyses – Travaillez dès le début avec des outils d’analyse Web, tels que Google Search et Google Analytics (tous deux gratuits)
  3. Lien – Lien vers le contenu pertinent d’autres sites Web
  4. Backlinks – Apportez d’autres sites pertinents et bons pour lier vos articles
  5. charger la vitesse – supprimez tout ce qui ralentit votre page
  6. URL de la page – Utilisez des URL claires et faciles à lire (exemple www.example.com/produkt245 &gt ; www.example.com/sneaker-nike-air-mann-gruen)
  7. Meta Description – Ecrire des méta descriptions individuelles pour chaque article (conseil pour WordPress : SEO Yoast)
  8. Médias sociaux – Dynamiser l’activité et la communauté.
  9. images – les URL doivent être claires et faciles à lire (mots-clés), les images doivent aussi être
  10. Contenu – Contenu à valeur ajoutée pour les classements et la viralité

FIV : Merci beaucoup pour l’interview ! Le livre est maintenant disponible gratuitement chez Amazon : Acheter le livre de contenu .

Le livre de contenu – Recommandation de livre

Le livre d’affaires : Démarrage trouvé, Business Plan &amp ; Pitch – Recommandation de livre

Etre indépendant, démarrer sa propre existence, créer sa propre entreprise, pour beaucoup un rêve absolu ! C’est pourquoi nous avons rencontré aujourd’hui un expert absolu pour répondre à la question suivante : qu’est-ce qui appartient réellement à l’entrepreneur ? Stephan M. Czaja a déjà publié son troisième livre cette année. Son dernier livre traite de la création d’entreprises et de la présentation d’investisseurs et de clients. Il est intéressant de noter qu’il n’a pas écrit le livre directement comme un livre, car il provient de sa série de conférences sur ce sujet. Sur 250 pages, vous trouverez tout ce que vous devez savoir en tant qu’entrepreneur. Ce qu’il y a de bien avec ce livre, c’est qu’il ne traite pas de sujets classiques et ennuyeux dont vous n’avez pas vraiment besoin dans la vie quotidienne. Ici, vous trouverez de la pure pratique et de l’expérience réelle. C’est pourquoi nous avons voulu rencontrer le jeune entrepreneur, qui travaille à l’international avec son agence de mannequins, mais qui organise aussi de grands événements d’influence et des défilés de mode.

Livre des affaires – Recommandation de livre

Au lieu d’une interview classique, la rédaction a recueilli des termes importants et veut maintenant savoir ce que l’expert a à dire à leur sujet ! Si vous voulez en savoir plus sur la création d’entreprise, nous vous recommandons le nouveau livre de Stephan M. Czaja, The Business Book.

Démarrer et démarrer

Démarrer
FIV : Démarrer et être un entrepreneur – qu’est-ce que cela signifie ?

Être entrepreneur signifie beaucoup de responsabilités, beaucoup de travail et, bien sûr, beaucoup de peur de l’existence. Heureusement, la médaille a toujours deux côtés et donc, en plus de toutes les responsabilités et du stress, vous avez aussi des moments merveilleux, vous atteignez vos propres objectifs et vous vous améliorez jour après jour. J’aime le comparer avec le petit Stephan, qui aimait faire du sport et jouer au football. Quiconque fait du football un métier et peut ainsi vivre de son hobby a tout fait. C’est exactement comme ça que je vois les choses en tant qu’entrepreneur. Celui qui choisit un emploi ou une idée d’entreprise qu’il trouve bon lui-même s’amusera.

Mais ce qui est beaucoup plus important, c’est la responsabilité, chaque jour, que ce soit les vacances ou les fins de semaine. La comptabilité financière, les téléphones vocaux IP, la mise en place d’ordinateurs portables, faire des appels téléphoniques importants, vraiment le temps libre n’existe pas, surtout dans les premiers mois et les premières années. Je pense que c’est la chose la plus importante qu’un entrepreneur doit savoir au début. Ce ne sera pas facile ! Comme je le mentionne également dans mon livre, neuf entreprises sur dix font faillite au cours des cinq premières années. Les chances d’appartenance sont donc de 90 %. Ce n’est pas une bonne chance, n’est-ce pas ?

Maintenant tu viens en entrepreneur et tu dis : « Je vais mettre mes lunettes roses, je vais commencer ! » Parce que dans les premières années, tout le monde autour de vous vous dira aussi, pensez si ce sera vraiment quelque chose ! Tu crois vraiment que tu gagnes de l’argent avec ça ? Je n’y crois pas ! Qui croit en toi ? Toi-même !

a>

FIV : Fondateur – De quoi avez-vous besoin ?

Confiance en soi, patience et persévérance. Je pense que ce sont les trois choses essentielles dont vous avez besoin en tant qu’entrepreneur pour démarrer une entreprise prospère.

Maintenant, l’un ou l’autre lecteur va sûrement dire directement, où est la bonne idée ? Une bonne question parce qu’en fin de compte, cela dépend toujours du fondateur. Celui qui est un bon vendeur n’a pas nécessairement besoin d’un produit révolutionnaire à la fin. Par conséquent, il n’est souvent pas si important d’avoir une idée d’entreprise révolutionnaire qui est absolument innovante et unique. Quiconque est un bon vendeur ou une bonne vendeuse peut faire de l’argent avec tout.

Par conséquent, le fondement absolu est que vous fonctionnez bien en tant que fondateur. Personne ne te dira de faire ceci ou cela. C’est vous qui devez prendre les décisions. Si vous avez aussi une bonne idée d’affaires, parfait.

FIV : Idée d’entreprise – Qu’est-ce qu’une preuve de concept ?

Je parle de preuve de concept dans le livre surtout parce que beaucoup de gens qui viennent me voir se concentrent absolument sur l’idée d’entreprise. Mais ce qu’ils oublient généralement, c’est la rentabilité. Même si une idée est belle, si elle ne rapporte pas d’argent à la fin, votre démarrage sera l’un des 90 % qui échoueront. C’est pourquoi il est si important de penser à amener l’ensemble du modèle à une preuve de concept dès le début de l’idée d’entreprise. C’est-à-dire, un modèle d’affaires qui fait des profits à la fin de la journée.

FIV : Comment trouvez-vous une bonne idée d’entreprise ?

Créer des idées ? Traversez ouvertement le monde. Deuxième bon conseil, utilisez l' »avantage déloyal ». Vous avez déjà 10 ans de contacts dans l’industrie alimentaire ? Pourquoi ne pas démarrer une start-up dans l’industrie alimentaire ? Vous êtes un bon développeur et savez comment produire votre propre code ? Créez votre propre logiciel avec le système d’adhésion et le paiement d’abonné. L’avantage déloyal est que vous utilisez les compétences et les qualifications dont vous disposez pour développer une idée d’entreprise qui tire le meilleur parti de vos connaissances.

FIV : Pourriez-vous peut-être nous donner un exemple de votre entreprise ?

Bien sûr, je préfère combiner mes intérêts d’intello, c’est-à-dire le développement, les grandes données, la conception, la stratégie avec mon intérêt pour le style de vie, c’est ainsi que les produits Mix, par exemple Influencer Fee, sont créés. Il s’agit d’un calculateur de prix pour Instagram, plus précisément pour les agences et les influenceurs. Exactement de la même façon que mon agence de mannequins a été fondée, le nom Cocaine Models était encore libre, plus exactement le domaine www.cocainemodels.com. Spontanément, l’une des agences de mannequins les plus renommées d’Allemagne a été fondée. En ce moment, je combine mon intérêt pour le marketing et l’immobilier. C’est exactement ce que je recommanderais à d’autres entrepreneurs qui veulent démarrer leur propre start-up, faites ce que vous aimez. Alors la comptabilité n’est que la moitié moins mauvaise !

Mais l’idée n’est pas la seule à être importante, bien sûr, il faut aussi en discuter, de préférence avec des amis ou des employés. Qu’il s’agisse du brainstorming et du développement d’idées ou de la validation ultérieure, c’est-à-dire de la vérification avec preuve ultérieure.

En résumé, je pense que nous pouvons dire ceci. Posez-vous toujours ces quatre questions :

  1. Suis-je un type de fondateur ou d’entrepreneur ?
  2. Combien de fois une fondation d’entreprise échoue-t-elle ?
  3. Votre idée est-elle rentable sur le marché plus tard ?
  4. Suis-je aussi un amuseur et un motivateur ?

Clients, Marketing et Publicité

FIV : Clients – Comment faire le lien entre le produit et les besoins ?

C’est une bonne question. Qui est venu en premier ? La poule ou l’œuf ? En fin de compte, les deux éléments, les besoins du client et le produit lui-même sont toujours interdépendants. Cependant, il est important pour les entrepreneurs de connaître les besoins et les souhaits de leurs clients. Cela permet d’optimiser les idées et les produits. En fin de compte, une idée d’entreprise ne vaut pas grand-chose si elle n’est pas adaptée à son propre groupe cible.

En principe, cependant, les besoins du client sont toujours prioritaires. Aussi en brainstorming. De nouveaux concepts de mobilité, de locomotion, mais aussi dans tous les autres domaines, voient ainsi le jour. Dans ce domaine, les produits de niche peuvent être particulièrement bien utilisés. Les produits de niche ont un but très spécifique. Plus le produit est défini avec précision, plus il est facile à vendre avec ses prestataires du service universel. Ces produits de niche répondent généralement aux besoins exacts des clients, par exemple le besoin d’un chocolat spécial ou le besoin d’une collection de mode très spéciale qui souligne leur propre individualité. Les besoins de base tels que l’alimentation mais aussi les produits de luxe offrent toujours des lacunes qui peuvent être comblées par des entrepreneurs intelligents et des idées d’affaires.

Pensez donc non seulement à votre propre idée, mais aussi à vos clients potentiels. Où votre idée répond-elle à un besoin qui surgit pour le client ?

Voici un autre conseil, que j’aime à dire, prenez un produit et mettez Bluetooth dessus. Qu’est-ce que ça veut dire ? Il existe de nombreux secteurs d’activité qui fonctionnent bien. Cependant, ils manquent souvent des développements, par exemple le développement vers la numérisation, le développement vers le commerce en ligne ou encore le développement vers le marketing des médias sociaux. De cette façon, vous pouvez utiliser des idées d’affaires classiques pour vous-même et les adapter aux nouveaux médias. Kylie Jenner, la plus jeune milliardaire du monde, en est un bon exemple. Elle a bâti son empire principalement grâce à sa présence dans les médias, à sa présence dans les médias sociaux et à une famille intelligente à l’arrière-plan. Bien sûr, tout le monde pourrait dire que c’est juste du maquillage ! Oui, c’est vrai, mais c’est une nouvelle présentation. C’est malin.

FIV : Publicité – Hors ligne, en ligne et coûts ?

En ligne ! Comme nous venons de l’apprendre, nous devrions profiter de l’avantage injuste que nous avons en tant que jeune génération. Internet, médias sociaux, optimisation pour les moteurs de recherche, publicité sociale, gestion de communauté. Nous avons ici un avantage stratégique et opérationnel sur les grandes entreprises établies.

Plan d’affaires, plan financier et pitch

FIV : Ai-je besoin d’un business plan ?

Oui. La question est seulement sous quelle forme. Si vous avez de l’expérience, vous pouvez bien sûr aussi composer votre business plan dans votre tête. Un plan d’affaires peut comprendre une page, mais il peut aussi contenir de 20 à 30 pages. En fonction de l’expérience, mais aussi du modèle d’entreprise, les différents champs d’application requis du plan d’entreprise diffèrent. Dans mon livre, j’explique exactement quels paramètres sont utilisés pour déterminer l’exhaustivité d’un plan d’affaires. En gros, cependant, je recommanderais à tout le monde de décrire leur modèle d’affaires. C’est peut-être comparable à une antisèche, à l’époque de l’école. Souvent, la feuille de chiche n’était plus utilisée dans le test en classe, seule la création a tellement aidé à apprendre qu’elle n’était plus nécessaire dans la situation de l’examen. Il en va de même pour le plan d’affaires, plus on s’occupe intensivement de sa propre idée d’entreprise, plus elle est ancrée profondément en soi-même. C’est important pour que vous puissiez communiquer votre idée d’entreprise rapidement et facilement. A l’égard des collaborateurs, des clients, des banquiers, des investisseurs mais aussi à l’égard de nombreuses autres parties prenantes.

FIV : Que dois-je écrire dans le business plan ?

Selon la taille du plan d’affaires, le contenu du plan d’affaires diffère naturellement. En principe, cependant, il y a toujours les points suivants : Au début, il y a les fondateurs, puis l’idée d’entreprise, puis les clients et le marché, ainsi que la concurrence, puis la preuve de concept, c’est-à-dire la preuve du fonctionnement du modèle économique, le financement, puis les opportunités de développement et les perspectives futures. Ça n’a pas l’air gérable, n’est-ce pas ? C’est exactement de cela qu’il s’agit dans le plan d’affaires, quelqu’un devrait apprendre à vous connaître et à connaître votre idée d’entreprise rapidement et facilement. Tout le reste est fait par vous dans une conversation personnelle.

La question suivante est la suivante : avez-vous besoin d’un plan financier ?

FIV : Exactement ! En avez-vous besoin et comment créer un plan financier ?

La planification de son propre financement est particulièrement importante car il faut avoir une vue d’ensemble de l’évolution de son entreprise, par exemple en raison de l’augmentation du chiffre d’affaires, mais aussi de la fluctuation des prix d’achat, des nouveaux locaux commerciaux ou de l’expansion. Le plan financier vous aide à vous faire une idée rapide de votre propre entreprise, même pour des tiers. Un plan financier classique est généralement établi pour une période de trois ans, et les chiffres d’affaires peuvent encore être prévus de manière réaliste. Les plans financiers sur trois ans sont beaucoup trop spéculatifs, surtout à l’ère du commerce numérique.

FIV : Pitch – Qu’est-ce qu’un pitch ?

Ceux qui ont intériorisé tous les principes en tant que fondateurs, développé leur propre idée d’entreprise, plan d’affaires et plan financier, se retrouveront tôt ou tard dans la situation d’avoir à tenir leur première présentation. Vous devez faire des présentations devant les clients, par exemple pour vendre votre propre produit ou service. Mais vous devez également vous présenter devant les banquiers et les investisseurs, par exemple pour obtenir du financement, du crédit ou des investissements.

La situation est toujours très différente, certains terrains sont organisés, cinq équipes participent et chacune dispose de dix ou quinze minutes. Une autre fois, vous rencontrez une personne qui a réussi un événement et vous n’avez que 15 à 30 secondes pour lui parler de votre idée d’entreprise. Selon l’emplacement, il doit être préparé mais aussi organisé. Il y a donc deux formes différentes, l’élévateur et le pas complet. L’Elevator Pitch sert surtout à convaincre rapidement quelqu’un, par exemple pour recevoir un autre appel téléphonique ou pour obtenir les coordonnées d’un contact afin d’envoyer d’autres informations.

En un mot :

  1. Temps – 15 secondes à 15 minutes
  2. Auditoire – Connaissez votre auditoire et votre personne-ressource
  3. Focus – idée d’entreprise, profit et déficit (avec l’investisseur)
    Qu’est-ce qui rend votre idée d’entreprise spéciale ? – USP (proposition de vente unique)
    Qui dépense de l’argent pour ça ? – psychique

Comment gagner de l’argent ? – content

  1. Histoire – Emotionalisation

Sur ce, nous sommes déjà à la fin, du moins dans les dix minutes dont nous disposions pour l’interview ! Tout ce que vous pouvez lire dans mon livre.

FIV : Qu’avez-vous prévu pour la suite ? Pouvez-vous nous dire quelque chose ?

J’aimerais bien. Je travaille sur mon nouveau portail immobilier en ce moment même. Actuellement, nous sommes disponibles en deux langues, allemand et anglais. Mon objectif est de mettre en relation des clients internationaux avec des fournisseurs nationaux. Mon exemple préféré de l’époque est un terrain non viabilisé à Beverly Hills pour 540 millions d’euros. Personnellement, cependant, j’adore un domaine à Central Park. L’ancien propriétaire a meublé l’ensemble de la propriété sur 5 étages dans le style du Roi Soleil français. Ainsi, on a une propriété incroyablement pompeuse au milieu du Central Park à New York, mais elle n’a pas l’air kitsch du tout mais extrêmement luxueuse. Ça a l’air amusant, n’est-ce pas ?

FIV : Merci beaucoup pour l’interview ! Il s’agit là d’un grand nombre d’idées intéressantes. Démarrer son propre démarrage signifie trop de travail et trop de diligence. C’est ce qu’on a appris ! Si vous voulez en savoir encore plus maintenant, vous pouvez commander le nouveau livre de Stephan M. Czaja en ligne. Le livre est maintenant disponible gratuitement chez Amazon : Acheter The Business Book.

Livre des affaires – Recommandation de livre

The Social Book : Social Media Management and Marketing – Recommandation de livre

Le Social Book (2e édition) a été publié la semaine dernière en librairie. Stephan M. Czaja écrit pour la deuxième fois sur la gestion et le marketing des médias sociaux. Notre livre recommandé cette semaine pour les indépendants, les start-ups et ceux qui veulent devenir gestionnaires de médias sociaux par le biais d’études ou d’une formation professionnelle. Le travail devient de plus en plus important et populaire. Travailler avec Instagram, Youtube et Influencers – emploi de rêve. Nous avons rencontré l’auteur du Social Book pour une petite conférence sur le marketing des médias sociaux, son nouveau livre et ses apprentissages pour la prochaine génération de gestionnaires de médias sociaux.

Le Livre Social – Recommandations de livres

Médias sociaux : Hype ou pour toujours ?

FIV : Médias sociaux – Qu’en dites-vous ? Hype ou pour toujours ?

Le pouvoir des médias sociaux n’est certainement pas du battage médiatique. Bill Gates, développeur du plus grand logiciel d’exploitation pour ordinateurs, Microsoft, a déclaré au début de l’Internet que ce ne serait qu’une tendance à court terme. Était-ce une tendance à court terme ? Le monde change et nous devons tous changer avec lui.

Les blogueurs et les influenceurs sont les nouvelles superstars. Tout comme les musiciens, dont la carrière se poursuit très tôt, les acteurs, mais aussi les athlètes, font partie de la vie des gens dès leur plus jeune âge. Donc les gens seront toujours intéressés par elle. Si vous regardez l’histoire, ils continueront d’être des superstars à l’avenir. Qu’est-ce qui t’arrive ? Les médias sociaux ne sont qu’une représentation numérique de nos besoins sociaux. Tout comme la réalité, la vie sociale ne peut plus être imaginée sans le numérique, la vie sociale ne peut plus être imaginée sans le numérique.

Bref, pas de battage publicitaire, les réseaux de médias sociaux sont venus pour rester.

a>

Image du profil ou Annonces et gestion de la communauté?

FIV : Quel est le sujet de votre nouveau livre, la deuxième édition du Social Book ?

De plus en plus de gens veulent étudier les médias sociaux, suivre une formation professionnelle ou une formation continue pour devenir gestionnaire de médias sociaux. Que vous soyez une personne, un employé ou une entreprise indépendante, il est extrêmement important pour beaucoup de personnes de connaître les bases et, bien sûr, les possibilités qui découlent, par exemple, du marketing de groupe ou de la publicité sociale. Beaucoup de livres existants dans le métier n’ont pas été écrits par des directeurs d’agence, mais par des auteurs. Par conséquent, certains livres n’ont pas la profondeur nécessaire dans les affaires quotidiennes réelles et pratiques. Bien sûr, il est agréable de parler de photos de canal Facebook ou de photos de profil, mais en fin de compte, cela dépend de facteurs de succès complètement différents. La gestion communautaire joue un rôle important à cet égard. L’acte actif et l’acte actif agissent sur les réactions.

C’est exactement la raison pour laquelle mon nouveau livre en est à sa deuxième édition. Nous ne discutons pas des détails ennuyeux, mais des choses qui sont importantes. Non lié à un réseau social, mais dispersé. Gestion des médias sociaux et marketing des médias sociaux à partir de la pratique, avec des idées et des conseils.

FIV : Avez-vous un exemple de bonnes pratiques de votre agence pour nous ?

Personnellement, ce que j’aime particulièrement, c’est travailler avec des influenceurs. En général, j’aime travailler avec les gens, d’abord comme barman, puis avec mon agence de publicité. Aujourd’hui, j’aime particulièrement connecter mon agence de mannequins avec le monde des médias sociaux. L’un de mes moments forts a donc été mon premier événement marquant, à Munich, pour une grande compagnie d’assurance. Nous avons consacré une journée au sport en compagnie de personnalités de premier plan, dont Pamela Reif.

Pour le client, nous avons atteint 7,2 millions de contacts en 48 heures. Tout cela avec un thème très positif, l’exercice, la nutrition et le sport. C’était bien sûr le point culminant pour le client. Mon fait saillant personnel a été l’histoire suivante. Nos invités ne sont pas seulement de grands influenceurs comme Pamela Reif, mais aussi la championne du monde de tennis Angelique Kerber. Mon idée géniale, si nous avons déjà un champion du monde de tennis, alors nous devrions aussi avoir un court de tennis. Nous nous trouvions au stade olympique de Munich, au 35e étage, sur le toit.

Ma grande tâche était d’installer un court de tennis sur le toit. Pas seulement un court de tennis, un court de tennis stable qui peut aussi être joué par un champion du monde. Le matin, j’étais avec trois de mes employés au Bauhaus, parce qu’aucune entreprise ne voulait prendre en charge un projet aussi risqué. Nous avions promis un court de tennis, dit-on, c’est fait. Nous nous sommes donc installés dans la quincaillerie et avons acheté tout ce qu’il était possible d’acheter pour installer un court de tennis. Grünewald filets, poteaux en bois pour la stabilisation et bien sûr de la peinture pour le marquage. Le gazon ne pouvait pas manquer non plus. En tant que monde numérique du marketing des médias sociaux et du marketing d’influence, c’était l’un des moments dont on se souviendra toujours, je crois. Nous construisons un court de tennis au stade olympique de Munich, au 35e étage. Et ça a marché ! 20 influenceurs ont visité notre petite place et bien sûr Angelique Kerber. Aucune balle, aucune rafale de vent n’a fait tomber notre court de tennis ! Très bon pour nous et bien sûr aussi pour l’assurance.

En fin de compte, tout s’est bien passé et nous avons fourni à nos clients des millions de contacts.

Notions de base sur les médias sociaux

FIV : Que sont les réseaux sociaux et qu’est-ce qui les rend différents ?

Venons-en maintenant à la théorie ! Ce qui constitue les réseaux sociaux, c’est le couplage avec le monde réel. La dynamique de groupe a lieu aussi bien dans le monde numérique que dans le monde hors ligne. Les gens discutent, échangent des informations, blasphèment, se réjouissent, pleurent ensemble, la vraie vie se passe ici, seulement numériquement. Mais le grand attrait des réseaux sociaux est que vous n’avez pas besoin de vous rencontrer dans un lieu fixe. L’information peut être constamment échangée avec le monde entier, tout comme l’information du monde entier peut être reçue à tout moment. Cela a extrêmement changé le monde et s’est accéléré.

FIV : Quel est le but des médias sociaux dans la vie quotidienne ?

Les médias sociaux facilitent de nombreux processus de la vie quotidienne. Du simple rendez-vous avec la petite amie, à l’échange de matériel pédagogique avec les étudiants mais aussi avec les collègues de travail qui coordonnent les rendez-vous d’ici. Les réseaux sociaux sont donc devenus importants non seulement pour les particuliers, mais bien sûr aussi pour les entreprises. Les médias sociaux remplissent ainsi l’objectif d’une communication constante et presque indépendante du temps. Un moyen de communication qui n’a jamais été à la disposition de l’homme sous cette forme. C’est exactement la recette du succès du Web 2.0 : pour la première fois, les utilisateurs ne sont pas seulement des débutants, ils peuvent envoyer eux-mêmes des informations. Ce que l’on appelle le contenu généré par l’utilisateur.

FIV : Qu’est-ce que le contenu généré par l’utilisateur ?

Très brièvement expliqué, dans le passé, il y avait un modèle d’émetteur-récepteur qui fournissait peu d’émetteurs, par exemple des radios ou des chaînes de télévision, des magazines, aujourd’hui ce modèle d’émetteur-récepteur a changé. Les plateformes telles que Facebook, YouTube et les plateformes plus anciennes, que personne ne connaît plus, comme MySpace, peuvent faire de n’importe qui un expéditeur d’informations. Parce que la majorité des gens sur les réseaux sociaux publient aussi du contenu, régulièrement ou irrégulièrement, de nouveaux contenus sont constamment produits. Ce contenu généré par l’utilisateur donne vie aux réseaux sociaux. En même temps, les entreprises peuvent extraire des informations du contenu généré par les utilisateurs d’une manière jamais vue auparavant. Qui a quels intérêts ? Qui a quel hobby ? Qui est dans quelle situation de vie ?

Marketing des médias sociaux

FIV : Pourquoi les entreprises utilisent-elles le marketing des médias sociaux ?

Aujourd’hui, les utilisateurs révèlent leur vie privée. Parfait pour le marketing des médias sociaux et la publicité sur les médias sociaux. De telles informations privées n’ont jamais été obtenues auparavant. Qui est réellement intéressé par un financement ou une carte de crédit ? D’autre part, qui s’intéresse aux investissements ? Le marketing des médias sociaux permet donc aux entreprises d’agir beaucoup plus en privé. D’une part à travers les informations privées qui peuvent être utilisées, par exemple, dans la publicité sociale, et d’autre part, vous offrez la possibilité de communiquer directement dans les réseaux sociaux. Cela améliore la collaboration avec les clients et rend la marque plus attrayante pour les consommateurs.

De plus, les médias sociaux offrent l’avantage imbattable de coûts relativement bas par rapport aux médias traditionnels surréservés. Qui veut faire par exemple dans la publicité radio, qui se trouve rapide avec 10.000 €. Pour 10.000 € une bonne agence de médias sociaux peut facilement atteindre 200.000 personnes. Cependant, il ne s’agit pas d’un petit langage qui passe d’un bloc publicitaire à l’autre, mais d’un adressage ciblé.

FIV : Comment le marketing des médias sociaux fonctionne-t-il réellement ?

L’essentiel, c’est la gestion régulière du contenu et de la communauté. Un contenu régulier garantit que l’algorithme des réseaux sociaux possède les étapes ascendantes de la chaîne. Cependant, cela ne signifie pas seulement des publications régulières, mais aussi une interaction constante avec votre propre communauté. Quand je vous demande conseil, je vous dis souvent de prendre au sérieux les 1000 premiers fans ! Beaucoup d’espoir pour la grande percée et directement 100.000 fans, mais cela ne fonctionne que si vous prenez les premières personnes au sérieux et leur faire face en conséquence. Avec chaque nouveau commentaire, chaque nouveau que j’aime, mon propre message sur les médias sociaux continue de progresser. Plus un affichage est publié fréquemment, plus la communauté interagit fréquemment avec l’affichage, plus l’effet sera durable. Ainsi, les médias sociaux ne se limitent pas à publier du contenu qui a déjà été publié sur d’autres chaînes. Les médias sociaux sont un monde indépendant, qui doit également être perçu par les entreprises en conséquence.

Gestionnaire des médias sociaux

FIV : De quelles compétences et connaissances a besoin un directeur du marketing des médias sociaux ?

Le Social Media Manager veut être, il doit avant tout maîtriser la créativité. Vous devez constamment publier de nouveaux contenus, penser à des campagnes et avoir des idées. C’est pourquoi je pense que la créativité est la chose la plus importante pour un gestionnaire de médias sociaux. Viennent ensuite le talent organisationnel, le sens des médias sociaux, les tendances et les tendances, mais aussi le classique, commercial, qui lui appartient, par exemple lorsque vous compilez des listes avec des résultats dans le monitoring. Devenir gestionnaire de médias sociaux est relativement facile en administration, en conception, beaucoup de talent s’y ajoute. Par conséquent, il est également difficile de répondre à la question, la formation ou l’étude, que recommanderiez-vous ? Il est important que les jeunes gestionnaires de médias sociaux acquièrent une expérience pratique dans les agences. Après tout, il ne s’agit pas seulement d’affichage, mais aussi de gestion communautaire, de service à la clientèle et de surveillance dont je viens de parler.

FIV : Quels sont les sujets centraux que les jeunes gestionnaires de médias sociaux apprennent dans votre livre ?

Pour moi, il s’agit de la compréhension de base des médias sociaux, parce qu’en fin de compte, le monde des réseaux sociaux change si vite qu’on ne peut pas mettre en place des théories valables pour lesquelles les affichages fonctionnent définitivement. Pour qu’une chose fonctionne définitivement, il faut de la considération, de la planification et de l’expertise. Pour cela, les jeunes qui veulent entrer dans le monde du travail ont avant tout besoin de comprendre comment les réseaux sociaux ont évolué au cours des courtes années.

En outre, il y a une grande partie de la gestion communautaire, avec laquelle, en fin de compte, il s’agit de la dynamique de groupe et de l’activité de groupe.

Le troisième grand point du livre est la publicité. La publicité sociale a pour but d’amener les contributions au sommet de la hiérarchie par le biais de la portée payante. Plus les bonnes personnes voient souvent le contenu de notre canal de médias sociaux, plus il est probable que vous utiliserez notre produit sur les rayons du supermarché ou dans la boutique en ligne.

Contrairement à la publicité classique, cependant, il y a un retour d’information direct de la part des utilisateurs. Par le biais de commentaires, d’évaluations et de discussions. Ceux qui peuvent prouver leur compétence dans ce domaine peuvent rapidement se hisser au sommet de l’entreprise.

FIV : Merci beaucoup pour l’interview ! Le livre est maintenant disponible gratuitement chez Amazon : Acheter le Social Book.

Le Livre Social – Recommandations de livres

Le livre modèle – Devenez un modèle spécial #5

Le Model Book ! Tous ceux qui veulent devenir mannequin ont besoin d’un livre dans lequel tout ce qui concerne la modélisation est expliqué. Même les modèles qui ont déjà du succès et qui n’attendent que leur grande percée devraient jeter un coup d’oeil à la bible de la modélisation. Qu’il s’agisse de questions générales sur les agences, les polaroïds ou les photographes, les emplois, les situations de casting ou la modélisation internationale. Tout est couvert dans ce livre. Jetez un coup d’œil à la vidéo Youtube pour avoir une première impression du Model Book ! Vous pouvez maintenant trouver d’autres conseils sur Youtube : FIV Modemagazin

Le livre modèle ! Des bases du modèle à la modélisation professionnelle.

>>

Devenir un modèle Spécial : Tous les épisodes

    1. Application du modèle – Comment devenir un modèle
    2. Model Casting – Comment préparer?
    3. Model Jobs – De l’Instagram à la campagne publicitaire
    4. Modèles internationaux – New York, Londres, Paris
    5. Model Book – The Book for Young Models, Interview de l’auteur
    6. Défilé de mode – défilé et créateur de mode
    7. Conseils de prise de vue photo – Comportement au réglage de prise de vue
    8. Photographe de mode – Interview avec les conseils d’Oliver Rudolph

LE LIVRE DES MODÈLES – Devenez mannequin…. Maintenant dans le commerce du livre

L’agent modèle Stephan M. Czaja (Cocaine Models) est très occupé. Nous pourrions encore le rencontrer pour une courte entrevue et lui poser trois questions ! Son nouveau livre, The Model Book, est disponible en magasin depuis aujourd’hui. Le livre de 264 pages s’adresse aux jeunes mannequins et clarifie toutes les questions qu’ils se posent. Juste à temps pour la nouvelle saison de Germanys Next Topmodel, le marché du livre est maintenant ouvert et est maintenant disponible dans les magasins allemands. Stephan M. Czaja est un agent de mannequins et, avec son équipe, il sert d’intermédiaire entre les mannequins internationaux et les meilleurs clients. Ses clients comprennent des marques que nous connaissons tous : Prada, Tom Tailor, Calvin Klein, Dior, Peek&Cloppenburg, et bien plus encore. Le portefeuille de l’agence comprend non seulement la mode, mais aussi des clients tels que Microsoft, Opel et Mercedes Benz. On l’a rencontré pour une petite interview cappuccino !

[shortcode variable slug= »adsense »]

3 questions sur le livre de modèle par l’agent de modèle Stephan M. Czaja

Nouveaux visages et jeunes modèles entre rêve et réalité

FIV – Stephan, pourquoi as-tu écrit ce livre ?

Dans notre agence de mannequins, nous sommes confrontés chaque jour à un nombre incroyable de questions, ce qui est souvent difficile à imaginer. Chaque année et chaque saison de nouveaux modèles suivent, nouveaux talents ! Savez-vous combien de modèles s’appliquent seuls chaque jour ? Les jours de pointe, nous recevons facilement 20 ou 50 applications de modèles. Chaque nouveau modèle a des questions tout à fait compréhensibles, beaucoup de questions ! Il s’agit de notions de base absolues telles que « Que signifie réellement donner une option », « Comment constituer correctement mon portefeuille de modèles » ou « A quoi devez-vous vous préparer pour les visites en agence, les castings ou les travaux ? Pour rassembler toutes ces questions dans un seul livre, je me suis retiré le soir après les réservations et le week-end et j’ai passé quatre mois à écrire dur ! Dans mon café préféré, pendant plusieurs jours, semaines et heures. Ici, j’ai rassemblé beaucoup d’informations, j’ai formulé de nouveaux termes et j’ai bien sûr parlé à mes amis photographes. Aussi des mannequins et bien sûr de jeunes mannequins. Il était important pour moi de savoir quelles questions sont particulièrement importantes pour eux ! Quatre mois plus tard, le temps était venu et maintenant le livre est en vente ! J’espère que ce sera le nouveau travail de référence pour les modèles et j’attends avec impatience les premiers résultats de l’éditeur !

FIV – Beaucoup aiment les livres imprimés ! Le livre est-il disponible uniquement sous forme de livre électronique ou aussi en version imprimée ? ?

En tant qu’auteur, je suis bien sûr un ami absolu des livres. Je pense que tout le monde le comprend, parce que c’est beaucoup plus agréable d’avoir une version imprimée à la maison. Surtout les livres que vous aimez ! Ou où tu veux chercher quelque chose de nouveau. Voilà pourquoi ! Le livre est publié non seulement sous forme de livre électronique, mais aussi sous forme imprimée avec couverture rigide. Aussi comme un cadeau beaucoup plus beau qu’un livre électronique. On a même fait une couverture supplémentaire ! Avec notre petit top model Lea Schiffmann et le photographe de mode Oliver Rudolph. Il donne également de bons conseils pour les poses et les expressions faciales dans le livre.

Conseils pour les jeunes mannequins à la recherche d’une agence de mannequins

FIV – Si vous pouvez donner aujourd’hui un conseil important pour tous les nouveaux visages, qu’est-ce que ce serait? ?

Tout d’abord, il s’agit toujours d’auto-évaluation ! Le sujet aussi une grande partie dans mon livre. Si vous n’entrez pas dans le monde de la haute couture en termes de mesures et d’exigences, vous ne devriez pas perdre votre temps à élargir votre portefeuille de modèles ou votre carrière dans cette direction. Chaque année, il ya des milliers de nouveaux modèles et de nombreux besoins correspondants du client plus que vous. Si vous êtes dans le mauvais domaine, vous perdez des années précieuses. C’est pourquoi il est très important pour les mannequins de trouver dès le début la bonne agence qui les aidera et les soutiendra dans leur carrière. Il y a une ligne directrice supplémentaire dans le livre. Avec lui, vous pouvez distinguer les agences de mannequins sérieux des agences douteuses. Pour la recherche d’agence il y a aussi quelques liens pratiques. Si vous vous concentrez directement sur le bon domaine, vous gagnerez des années précieuses en tant que jeune modèle.

Comme pour les athlètes, les premières années en particulier sont les plus importantes. Voici le bonus New Faces. Vous n’avez pas encore de grands engagements comme un emploi ou une famille et vous pouvez parfaitement vous préparer pour l’avenir et gagner encore plus d’argent. Le choix de l’agence ou de votre direction décide si vous obtenez peu ou beaucoup d’emplois. En conséquence aussi peu d’expérience ou beaucoup d’expérience !

Un autre petit conseil à la fin : Si vous voulez commencer en tant que mannequin, n’investissez pas d’argent dans des séances de photos. Les bonnes agences peuvent l’utiliser si vous lui envoyez de simples photos de téléphone portable. C’est simple, toi en plein jour. Ça s’appelle des polaroïds. N’investissez jamais d’argent dans des agences ! Aucune agence sérieuse n’obtiendra de l’argent de votre part ! Et crois toujours en toi ! Comme un entrepreneur, il faut se lever tous les matins avec le sourire. Tant que tu dis que je l’ai fait ! Le doute de soi te bloque.

a>

Auteur et agent modèle Stephan M. Czaja

Stephan M. Czaja est entrepreneur et propriétaire d’agences de publicité et de médias de renom. En tant qu’auteur, il publie de nombreux articles dans des blogs mais aussi des livres. Ses principaux domaines d’expertise incluent le développement des affaires, le développement de la personnalité, le développement des médias, la gestion des modèles et les sujets de tendances tels que le marketing d’influence. Stephan M. Czaja a fait ses premiers pas en tant qu’entrepreneur dès son plus jeune âge. A l’âge de quinze ans, il fonde un magazine de musique, publie plusieurs albums studio, écrit des textes et produit. A l’âge de vingt et un ans, vous avez fondé son agence de publicité, spécialisée dans le monde numérique et le développement des affaires. Plus d’une centaine de projets médiatiques plus tard, Stephan M. Czaja fonde l’une des meilleures agences de mannequins. Les clients internationaux sont les signes distinctifs de la croissance rapide des agences. En tant qu’agent modèle et expert des médias, Stephan M. Czaja parle aussi dans les médias et à la télévision des modèles, des influenceurs et des médias.

[shortcode variable slug= »adsense-content »]

[shortcode variable slug= »adsense »]

Sarina Nowak – Du Modèle moyen malheureux au Modèle Curvy à succès

Il y a tant de belles femmes dans ce monde. Mais seules quelques-unes correspondent aux dimensions du modèle de défilé parfait. Pour qu’une fille soit parfaite pour le mannequinat, elle devrait idéalement avoir entre 15 et 18 ans et ses proportions corporelles devraient être proches de 84(poitrine)/60(taille)/89(hanches). Cependant, il n’est pas toujours le cas que chaque fille l’a fait mettre dans son berceau pour être mince. Les filles qui sont plus susceptibles d’avoir de la difficulté à maintenir un tel poids se sentent contraintes par ces repères et deviennent anorexiques ou boulimiques.

Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?

Sarina Nowak – Du GNTM au Modèle Curvy mondialement convoité

Après sa participation au GNTM, Sarina Nowak n’avait plus envie de mourir de faim pour les valeurs données. Pourquoi devrait-elle s’adapter au monde de la mode alors que le monde de la mode peut aussi s’y adapter ? Depuis quelques années, il existe la catégorie Curvy Model, ou Plus-Size-Model, qui se réfère aux modèles qui ont une taille de robe supérieure à 38. La plupart des femmes ont entre 18 et 40 ans et ont de bonnes proportions. Sarina Nowak a découvert cette industrie par elle-même. Elle est maintenant un modèle Curvy très réussi. Quelle est la meilleure partie ? Elle peut manger ce qu’elle veut et se sent bien dans sa peau.

Sarina comme Modèle pour les autres filles

Grâce à la création de Curvy Models dans l’industrie de la mode, de nombreuses filles qui ne correspondent pas aux tailles classiques de mannequins apprennent à se trouver belles et à se satisfaire d’elles-mêmes. Comme vous pouvez le voir immédiatement sur les photos de Sarina, elle est très fière de son corps et aime le présenter. Mais non seulement son corps est beau, mais aussi son visage est unique et beau. Elle a des yeux bleu vif et une belle bouche. Elle a aussi des sourcils épais et proéminents et une marque de beauté sur la lèvre.

View this post on Instagram

💄💋✨ #onset

A post shared by SARINA NOWAK ✨💕 (@sarina_nowak) on

Le Passé

Sarina est née le 3 décembre 1993. Quand elle était petite, elle souffrait d’un trouble de l’alimentation et ne pesait que 45 kg. Elle portait une attention constante au nombre de calories contenues dans ses repas et les sautait parfois même complètement. La jeune femme s’est toujours décrite comme plutôt timide et introvertie. Elle a besoin d’un peu de temps pour sortir d’elle-même. A l’âge de 15 ans, Sarina s’est inscrite au salon du casting GNTM et s’est classée sixième à la fin. Après que Sarina, dans sa recherche d’un nouvel emploi modèle, s’est fait dire à plusieurs reprises qu’elle devait perdre du poids pour avoir une chance d’obtenir un emploi, elle a commencé le changement. Elle a présenté aux agences son idée d’essayer comme modèle Curvy et elle a été encouragée. Aujourd’hui, elle travaille pour des agences de mannequins à Hambourg, Londres et Cape Town.  Grâce à sa présence dans l’instagramme, même les Kardashians ont pris conscience de l’âge de 24 ans. Sur Instagram on apprend qu’elle a modelé pour le label de jeans « Good American » fondé par Khloé Kardashian. Un grand rêve s’est réalisé pour Sarina. Elle a trouvé un travail pour le célèbre Sports Illustrated. Leur rêve est d’avoir une vie de famille normale avec des enfants dans un bel endroit à un moment donné. En plus du mannequinat, Sarina est aussi passionnée par la danse standard. Qui sait, on verra peut-être Sarina à Let’s Dance un jour ?

Le nouveau Mode de vie de Sarina

Ce n’est pas parce que Sarina a maintenant un peu plus de kilos sur les côtes qu’elle peut se laisser aller et faire ce qu’elle veut. Pour que son corps reste apte au modelage, elle doit veiller à une alimentation équilibrée et saine et à une pratique sportive régulière. En ce moment, le jeune mannequin vit à Los Angeles. Sarina a découvert la boxe comme sport et s’entraîne régulièrement à la boxe. Elle a également écrit un livre intitulé « Curvy : My way to more happiness and self-confidence ». Avec ce livre, Sarina veut motiver les autres filles à s’aimer telles qu’elles sont et les encourager à parcourir le monde avec confiance. Dans ce livre, Sarina raconte honnêtement l’histoire de sa vie et les problèmes qu’elle a rencontrés dans le monde de la mode. Le livre de Sarina – Curvy : My way to more happiness and self confidence.

Sarina est l’une des filles qui, bien qu’elles n’aient pas gagné GNTM, a été l’une des plus réussies. Une sortie prématurée de GNTM n’est donc pas décisive pour l’avenir des filles en tant que modèles. Sarina nous l’a prouvé. Cette jeune femme forte a réalisé ce dont rêvent des millions de filles. Sarina Instagram.

+

Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?

Apprendre à photographier en pratique : sentiments, émotions, humeurs

À un moment donné, vous en avez assez de la photographie simple et vous voulez prendre de meilleures photos. Les bonnes photos ne montrent pas seulement ce qu’était autrefois, elles transmettent des sentiments, des émotions, des humeurs. C’est ce qui compte. C’est un long chemin jusqu’à la très bonne photo. Mais ça en vaut la peine.

Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?

Apprendre la photographie en théorie et en pratique – surtout en pratique !

La photographie est un métier – et comme tout autre métier, il est préférable de l’apprendre en le faisant le plus souvent possible. Mais si vous êtes vraiment au tout début, cela ne peut pas faire de mal d’acheter un livre sur la photographie et de le lire avec votre appareil photo à la main. De tels livres sont disponibles dans une orientation plus technique et dans une orientation plus orientée vers l’image. Pour commencer, nous vous recommandons une version plus technique, afin que vous puissiez vous familiariser avec les termes de base comme ouverture, temps d’exposition, ISO, etc.

Ensuite, il est conseillé de lire attentivement le mode d’emploi de votre appareil photo et d’effectuer les réglages appropriés directement sur l’appareil. De cette façon, la technique devient de plus en plus dans votre sang et c’est exactement ce que vous voulez : ne pas avoir à réfléchir longtemps au bon moment. Comme conduire une voiture. Des ateliers sont recommandés pour les exercices pratiques.

Là, vous pouvez apprendre directement sur le lieu de travail avec des photographes (professionnels) très expérimentés. Il n’y a pas de meilleur exercice ! Aucun livre au monde ne peut vous dire ce qu’un photographe peut vous dire qui se tient à côté de vous et regarde vos photos immédiatement. Il y a des ateliers pour débutants et avancés, pour l’architecture et la faune, pour la nature et la ville, des portraits, bref, pour tout ce qui peut être photographié.

Photographie à lire

Tu ne sais pas avec quel livre commencer à t’entraîner ? Besoin de quelqu’un pour vous motiver ? Le livre de Benjamin est une excellente introduction au monde de la photographie. Vous trouverez des textes et des images sur tous les sujets. Après une longue carrière de photographe amateur, on aimerait avoir un aperçu du monde des professionnels. Non seulement la couleur et la lumière sont importantes pour prendre de belles photos, mais aussi la technique de l’appareil photo lui-même, est un composant de la photographie. Benjamin réussit à emballer agréablement les connaissances d’un photographe compliqué. Regardez-moi ça !

Apprentissage avec motifs et conception d’images

Vous ne voulez probablement pas apprendre à prendre des photos pour le plaisir, mais parce que vous êtes particulièrement intéressé par certains sujets et que vous voulez les représenter de façon photographique. Si ce n’est pas déjà fait, trouvez un tel thème et pratiquez-vous à trouver et photographier exactement les motifs que vous voulez. Comme je l’ai dit, il existe de nombreux livres sur le design d’image ; il vaut la peine d’en lire quelques-uns.

Même si rien n’est plus instructif que votre propre expérience, vous pouvez toujours être instruit par les autres. Il n’y a pas de mal à savoir quelles compositions d’images sont efficaces et lesquelles ne le sont pas dès le départ. Et puis tu t’en vas. Chercher ses propres motivations, sa propre façon de les aborder, sa propre façon d’aborder le sujet : Votre propre style. Par exemple, divisez vos motifs selon la règle des tiers.

La règle des tiers

Cela signifie qu’il faut le diviser verticalement et horizontalement en trois parties égales (9 carrés égaux au total) et placer le motif principal sur l’une des lignes de séparation. Dans ce contexte, il est également judicieux d’apprendre quelque chose sur ce qu’on appelle le nombre d’or. Changez la perspective de l’appareil photo, jouez avec la lumière (une photo n’a pas toujours besoin d’être correctement exposée !), dirigez le regard du spectateur avec la profondeur de champ ou pensez à autre chose qui vous exprime. Rien ne peut remplacer votre propre style ! Au début, il y a toujours de l’imitation, pas de doute. Mais à un moment donné, votre moi intérieur doit apparaître sur la photo – et seulement le vôtre !

Regardez attentivement vos photos à la fin de la journée. Il peut également s’écouler un certain temps entre l’enregistrement et l’examen critique. Jetez un coup d’œil à vos photos et écrivez ce que vous pensez être bon et ce que vous pensez être mauvais (et pourquoi). Regardez les métadonnées de vos photos. Quelle distance focale avez-vous utilisée, quelle ouverture, etc. Soyez critique envers vous-même et faites-le mieux la prochaine fois – mais n’exagérez pas. Mozart a aussi dû apprendre à composer d’abord !

Si vous êtes au tout début, lisez des livres sur la physique et la technique de la photographie. Lisez ensuite le manuel de l’appareil photo et suivez la lecture directement sur l’appareil photo. Les ateliers sont une très bonne occasion de mettre en pratique les connaissances théoriques. Vous comprendrez pourquoi vous voulez prendre des photos. Et ensuite, entraînez-vous !

+

Looking for a luxury property? New York, Los Angeles, Miami - Take a look at Lukinski: Luxury Realtor

+ AD + Do you know?